L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Rayon gay & lesbien  ->  
Littérature
Essais & documents
Bande dessinée

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Rayon gay & lesbien  ->  Littérature  
 

Amours masculines
Alan Hollinghurst   La Piscine-bibliothèque
Le Livre de Poche 2016 /  8,60 € - 56.33 ffr. / 573 pages
ISBN : 978-2-253-06789-4
FORMAT : 11,0 cm × 17,0 cm

Première publication française en janvier 2015 (Albin Michel - Les Grandes Traductions)

Alain Defossé (Traducteur)

Imprimer

La Piscine-bibliothèque est le premier roman d’Alan Hollinghurst, qui en 1988 avait connu un grand succès, d’autant qu’il apportait un ton neuf dans le champ peu exploré alors dans le grand public de la littérature homosexuelle. Universitaire (il enseigne à l’University College de Londres, après avoir enseigné à Oxford), poète, romancier, traducteur de Racine, Alan Hollinghurst est considéré en Angleterre comme un des stylistes de sa génération (il est né en 1954). En France, son roman le plus connu est L’Enfant de l’étranger qui avait en 2013 reçu le prix du meilleur livre étranger.

La Piscine-bibliothèque se passe à Londres en 1983 et met en scène un narrateur, Will, jeune aristocrate londonien beau (et convaincu de l’être), cultivé, élégant, qui a les moyens de consacrer sa vie tout entière à ses loisirs, et d’ériger en art l’oisiveté. Il est un membre très assidu du Corinthian Club, surnommé le Corry : «J’adorais cet endroit, monde souterrain, sombre et fonctionnel, saturé d’énergie, de volonté et de sexe». La vie de Will s’écoule ainsi, agréable, entre ses rencontres épisodiques avec les membres de sa famille, les moments passés avec son vieil ami et confident James, sa liaison avec Arthur, un jeune noir qui vient d’un autre univers social, ses amours de passage. La date à laquelle a été écrit le roman est importante : ce sont les dernières années avant que le SIDA ne vienne poser une ombre mortelle sur les jeux amoureux.

La rencontre avec le vieux Charles Wantwich qui demande à Will de l’aider à écrire ses mémoires permet à Alan Hollinghurst de poser en miroir l’homosexualité des années 1929-1930, deux générations à la fois proches et différentes dans leurs désirs, leurs fantasmes, leur façon de les affronter. Alan Hollinghurst, au-delà de la description du monde gay, décrit aussi toute la société anglaise, les milieux sociaux se croisent, se rencontrent furtivement lors des amours interdites, pour mieux se séparer ensuite.

Un roman qui se situe dans la lignée d’E. M. Forster, mais avec une écriture contemporaine dans une société qui a profondément changé le regard qu’elle porte sur les amours masculines. En 1988, le roman avait surpris par sa crudité et sa façon d’aborder de front le sujet de l’homosexualité, à une époque où commençait à apparaître le terme \'\'gay\'\'. Aujourd\'hui, il étonne encore par la force d’un témoignage écrit dans une langue fluide. L’occasion aussi de redécouvrir les deux autre romans d’Alan Hollinghurst réédités en Livre de Poche : La Ligne de beauté et L’Enfant de l’étranger.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 15/04/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L'Enfant de l'étranger
       de Alan Hollinghurst
  • La Ligne de beauté
       de Alan Hollinghurst
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd