L'actualité du livre et du DVDrencontre rencontrefemme Jeudi 17 avril 2014
    
 
     
Le DVD
Documentaires
Voyage
Nature
Historique
Actualité
Culturel
Sport

Animation / manga
Films
Blu-ray Disc
Séries Télé
Musique & Spectacles
Jeunesse
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un réalisateur/acteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Documentaires  ->  Culturel  
Vert sombre
de Guillaume Bodin
Editions Montparnasse 2012 /  14.94  € - 97.86 ffr.
Durée DVD 187 mn.
Classification : Tous publics

Sortie Cinéma, Pays : France, 2011
Sortie DVD : Mai 2012

Version : 2 DVD-9, zone 2
Format vidéo : PAL, Formats 1.77
Format image : Couleurs, 16/9 compatible 4/3
Format audio : Français 2.0
Sous-titres : Aucun


Bonus :
- Les expériences biodynamiques des uns et des autres

Imprimer


Guillaume Bodin voulait devenir vigneron. Après un BTS de viticulture-Œnologie, il débute sa carrière chez Céline et Laurent Tripoz à Loché, dans le sud de la Bourgogne. Il y découvre la biodynamie, respectueuse de la vigne, des hommes et de l'écosystème. Il décide de réaliser un film montrant les différents aspects de la biodynamie. Il va passer une année entière au domaine de la Soufrière des frères Jean-Guillaume et Jean-Philippe Bret à Vinzelles, dans le Mâconnais.

La Clef des terroirs suit ainsi la vie du domaine, et est agrémenté de témoignage des viticulteurs, spécialistes de la biodynamie : Pierre Masson fondateur de Biodynamie services, Dominique Massenot, agronome et consultant indépendant en étude des sols (AMISOL), Thibault Liger Belair (Domaine Thibault Liger Belair) Olivier Jullien (Mas Jullien), Thierry Germain (Domaine des Roches Neuves), Aubert de Villaine (Domaine de la Romanée Conti), Sylvain Loichet (Domaine Sylvain Loichet).

A travers son film, Guillaume Bodin nous livre un témoignage qui nous fait pénétrer dans la vie quotidienne de certains vignerons et tente de faire comprendre les enjeux de la biodynamie. L'agriculture biodynamique est un système de production agricole dont les bases ont été posées par l'anthroposophe Rudolf Steiner aux agriculteurs en 1924. Cette méthode part du concept d'«organisme agricole» qui consiste à regarder tout domaine agricole comme un organisme vivant. Cette méthode utilise les plantes pour réaliser des extraits végétaux, tisanes, décoctions, macérations, combinées avec des dilutions, visant à soutenir un processus végétatif et à limiter le développement des parasites.

Mise en pratique sur des domaines viticoles, la biodynamie s'attache au fonctionnement des sols et des végétaux et cherche avant tout l'amélioration de la qualité des produits. Dans les vignes comme à la cave, l’élaboration du vin se joue sur de nombreux détails. Cette méthode de la biodynamie consiste à penser l’agriculture au sein d’organismes agricoles en présence d’animaux et de cultures diverses, en totale harmonie avec la nature. La plupart des aspects différenciant cette méthode de l'agriculture biologique repose sur des principes que certains qualifient d'ésotériques, tels que l'emploi des préparations de «bouse de corne» ou de «silice de corne» après «dynamisation», dont l'objectif est de structurer et de développer les sols ou d'équilibrer le processus végétatif des plantes. Un autre aspect de la biodynamie est la prise en considération des rythmes lunaires et planétaires (source Wikipedia - NDLR).

A tout cela, il y a un mais… Le fondateur de l'anthroposophie est Rudolf Steiner (1861-1925), philosophe, occultiste et penseur social né en Autriche. Il qualifie l'anthroposophie de «chemin de connaissance», visant à «restaurer le lien entre l'Homme et les mondes spirituels». Rudolf Steiner, avant de fonder l'anthroposophie, était adepte de la Société Théosophique fondée par H.P. Blavatsky. La biodynamie devient alors matière à suspicion. L'enseignement de Steiner est à l'origine de projets aussi divers que les écoles Waldorf, l'agriculture biodynamique, les médicaments et produits cosmétiques Weleda, le mouvement Camphill et la Communauté des Chrétiens. Cet enseignement est considéré par certains comme formant une secte, notamment par le GEMPPI, le Groupement d'étude des mouvements de pensée en vue de la protection de l'individu.

A priori, le documentaire offre une image soignée et un peu de lisse de la biodynamie. Cependant, son principe paraît effectivement un peu éculé ; cette mythologie du retour à la nature n'est pas sans arrière pensée, surtout concernant son fondateur Rudolf Steiner. Dans notre monde "moderne", on comprend sans doute la tendance de la biodynamie chez certains viticulteurs, similaire à tous les développements postmodernes concernant le stress, le développement du corps et de l'esprit, etc. Tout irait bien si la biodynamie n'était qu'une méthode respectueuse de l'environnement mais ses racines paraissent suspectes quand on se renseigne davantage. C'est le problème de ce DVD qui tente plus de mettre en valeur et de vendre la biodynamie à travers certains viticulteurs que de montrer le travail des viticulteurs dans le processus viticole. Le respect d’une tradition et de la nature n’a pas à s’affilier à une idéologie, nous semble-t-il…


Yannick Rolandeau
( Mis en ligne le 22/06/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mondovino
       de Jonathan Nossiter

    Ailleurs sur le web :
    Présentation de la pensée de Steiner par le GEMPPI :
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2014
     
    rencontre site de rencontre annonce rencontre rencontre belgique rencontre femme rencontre homme livre dvd chat rencontre