L'actualité du livre et du DVDrencontre rencontrefemme Vendredi 25 juillet 2014
    
 
     
Le DVD
Films
Comédie
Comédie dramatique
Action / Aventure
Guerre
Drame
Films historiques
Policiers / Thrillers
Fantastique / Science-Fiction
Horreur / Epouvante
Grands classiques

Animation / manga
Blu-ray Disc
Séries Télé
Documentaires
Musique & Spectacles
Jeunesse
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un réalisateur/acteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Films  ->  Grands classiques  
Chaîne d'entraide dans le Japon médiéval
de Akira Kurosawa
avec Toshirô Mifune, Kamatari Fujiwara, Misa Uehara, Eiko Miyoshi, Minoru Chiaki
Wild Side Video 2006 /  25  € - 163.75 ffr.
Durée film 138 mn.
Classification : Tous publics

Sortie Cinéma, Pays : 1958, Japon
Titre Original : Kakushi toride no san akunin

Version : DVD 9/Zone 2
Format vidéo : 16/9 compatible 4/3
Format image : 2.35 (noir et blanc)
Format audio : Japonais (Mono)
Sous-titres : Français

DVD Bonus :
Kurosawa et l’utilisation du Cinémascope (44 mn)
Kurosawa jidai Geki Style 1 (26 mn)
Jidai Geki, l’héritage de Kurosawa (26 mn)
Bande annonce
Galerie photos
Filmographies

Ours d'Argent au Festival du film de Berlin en 1959

L'auteur du compte rendu : Benoît Pupier, est également membre du collectif Cineades -
www.cineades.com

Imprimer


Japon, XVIe siècle, une guerre de clans fait rage. Deux pauvres hères, Tahei et Matashichi, sont sur la route, cherchant à rentrer chez eux. Un homme vacille dans la poussière, juste devant eux, figure macabre, dans son armure de samouraï, sous les lances ennemies. Les deux paysans découvrent en chemin un morceau d’or caché dans une branche, et se disputent. Serait-ce là une partie du trésor du clan Akizuki, vaincu dans les combats ? Les deux cupides se mettent en quête du trésor. Mais un homme se dresse sur le sentier, c’est le général Rokurota Makabe, rescapé du clan des Akizuki, protecteur de la princesse Yuki. Sa mission est de mener la princesse et son trésor en un endroit moins hostile pour rebâtir le clan.

Intéressés par le butin, Tahei et Matashichi acceptent de faire route commune avec Makabe et la princesse Yuki. C’est un chemin rempli d’embûches. Le réfléchi Makabe, homme de grand honneur, n’est pas aidé par ce couple de Laurel et Hardy nippons qui enchaînent les gaffes. La belle et fière Yuki doit jouer la muette, pour ne pas être reconnue et trahie par son franc-parler ! Il faut fuir les troupes ennemies, se mêler à une procession et aux danses d’une fête du feu pour se cacher, affronter pour Makabe un samouraï ennemi en combat singulier, poursuivre à cheval deux soldats…

Récit épique, film d’aventure rempli d’humour, La Forteresse cachée est tourné en Scope et noir & blanc, sous l'influence du western américain. Ce film suit la mise en scène l’année précédente du Château de l’araignée, et des Bas-Fonds, adaptations respectives de Shakespeare et Gorki. C’est une œuvre moins noire, moins métaphysique, plus proche d’un divertissement grand public, avec une vraie jubilation face au récit et aux péripéties qu’affrontent les personnages. Mais le cinéaste japonais n’en décline pas moins ses thèmes humanistes, dans une chaîne de l’entraide : la princesse sauve une femme de son clan de la prostitution, Rokurota récupère la même femme au péril de sa vie sous l’attaque ennemie, la femme protège sa maîtresse endormie des désirs vils des deux paysans. Kurosawa joue à merveille de décors majestueux, montagnes, roches, plaines infinies, forêts, et de la profondeur de champ pour en saisir tous les détails. Le dynamisme, la démesure des scènes de foules - fuite des prisonniers du premier château dans de grands escaliers, danses autour du feu - rappellent le souffle des films d’Eisenstein. Et que dire du plaisir de galoper dans une course effrénée avec le grand Toshiro Mifune, samouraï à la belle allure, dressé sur son cheval, à la poursuite de l’ennemi, brandissant une lance à deux mains !

Trois documentaires en complément parcourent le film et son processus de création. Kurosawa et le Cinémascope revient sur le tournage de La Forteresse cachée à travers les interviews de collaborateurs : anecdotes de tournage, portrait du maître japonais et des acteurs, souvenirs... Kurosawa Jidai-Geki Style (1950-1958) élargit le propos au tournage de deux autres films d’époques, Rashômon et Les Sept Samouraïs. Dans Kurosawa : le legs du Jidai-Geki, Takashi Koizumi, ancien assistant de Kurosawa et Shiro Mifune, fils aîné de la star Toshiro Mifune, reviennent sur le tournage de Après la pluie, d’après un scénario du maître, mis en scène par son ancien assistant.


Benoît Pupier
( Mis en ligne le 05/07/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Sept Samouraïs
       de Akira Kurosawa
  • Rashomon
       de Akira Kurosawa
  • Le Château de l’araignée
       de Akira Kurosawa
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2014
     
    rencontre site de rencontre annonce rencontre rencontre belgique rencontre femme rencontre homme livre dvd chat rencontre