L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

L'Empreinte du lézard
de Philippe Assié
Ginkgo Editions 2011 /  18 €- 117.9  ffr. / 280 pages
ISBN : 978-2-9538602-0-7
FORMAT : 14cm x 20cm

Hippies few

Il est psychdlique, ce roman, marqu aussi par les ans et l'empreinte d'une gnration qui a eu 20 ans dans les annes 70 et a color ses rves anarchistes de fleurs des prs. Les fantasmes communautaires, l'exil loin de la modernit et ses cratures, bourgeoises, capitalistes, matrialistes, conservatrices...

Le narrateur s'appelle Wha. Est-ce l'auteur, aujourd'hui dcd ? Ce roman serait-il le rcit autobiographique d'une vie passe entre une fille et des chevaux ? Entre la Camargue et Katmandou, une communaut vivait tapie dans le secret de montagnes, un village Eldorado au nom trange, Xanadu hexagonal : Nanadai. "''Putain, c'est canon ! C'est vraiment canon'' Souvent un coin du monde arrte ton regard et c'est affaire d'harmonie. Le prilleux quilibre minral entre la prairie et la fort, le dessin du torrent, les constructions sombres sur un ocan d'herbe lisse au pied de la montagne et, par dessus, le chant tir de plusieurs coqs perdu en cho dans les escarpements t'emplissent d'une douceur apaisante" (p.83).

L, est la beaut du roman, dans la description des paysages, directe et potique la fois, dans le rendu des ambiances. Moins dans le rcit de ces happy few, hippies few, jeunesse disparue qui rva contre ses pres, et dont nous, leurs enfants, aujourd'hui trentenaires et donc plus vieux que ces gens de vingt ans, sourient en les regardant dans leurs accoutrements tranges, leurs destinations bizarres, le Larzac, l'Inde, Toulouse o passe le jeune Cabrel, leurs substances et leurs idaux inconsistants, leur musique enfin, folk et rock compulsifs - Dylan, Baez, les Grateful Dead - qui furent pour nous des berceuses...

Un roman qui ds lors tirera, en plus du plaisir de la lecture, des sourires mlancoliques aux hippies vieillis et leurs enfants devenus grands. D'o il est prsent, Philippe Assi, qu'on imagine moustachu, chevelu et le teint cuivr, doit sourire aussi en compagnie de certains de ses frres partis trop tt...

Thomas Roman
( Mis en ligne le 22/06/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)