L'actualité du livre
Pocheset Littérature  

Autres chroniques de San Francisco & Babycakes - Chroniques de San Francisco (Tomes 3 & 4)
de Armistead Maupin
10/18 - Domaine étranger 2000 /  7.90 €- 51.75  ffr. / 381 pages
ISBN : 2-264-02991-9
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Voir aussi :

Armistead Maupin, Baby Cakes. Chroniques de San Francisco (Tome 4), 10/18 (Domaine Etranger), 2000, 379p., 7.90 , ISBN : 2-264-02992-7


De Vuitton au Seigneur des anneaux

Le 28, Barbary Lane voyage! Plus au nord, plus l'Est, dans les contres hostiles de l'Alaska ou les rues exotiques d'un London branch et "so British", les hros farfelus et attachants sortis de l'imaginaire humain et tendre d'Armistead Maupin nous reviennent pour des aventures encore plus abracadabrantes.

Cette smala adorable, toute une bande devenue, au fil des pages des deux prcdents volumes, nos propres copains, Babycakes, Mouse, Mme Madrigal, Jon et les autres, rejoints par quelques spcimens nouveaux, poursuit ses prgrinations en dehors de la Bay Area.

Mais ne vous inquitez pas ! Les brumes tenaces couronnant le fameux bridge, la folie gay du Castro, les touristes du Fisherman's Wharf et les serres du Golden Gate Park restent l'picentre de drames mi-inquitants, mi-hilarants. Maupin largit son horizon en mme temps qu'il se cre de nouveaux personnages. Outre-Atlantique, au pays des riches tailleurs, des punks, de la cup-of-tea et des tapisseries fleurs, ou bien dans le froid d'un tat amricain faisant oublier la douceur californienne, l'auteur des Chroniques de San Francisco imagine deux popes nouvelles. Dans l'attente impatiente des deux prochains et derniers pisodes (avril et septembre 2001), voici de quoi tancher votre soif.

Dans Autres Chroniques de San Francisco, Mme Madrigal et ses jeunes amis se retrouvent enrls dans une intrigue angoissante : le matre d'une secte redoute enlve les enfants d'une de ses disciples, l'innarrable Dede, jeune fille range transforme en lesbienne baba, lors d'une croisire qu'il passe sous une fausse identit avec la reine des gossips franciscains, la non moins incroyable Prue. Sduite par les traits sauvages d'un simili-bcheron vivant seul au milieu des fougres du Golden Gate Park, Miss Tablods ne se doute pas qu'elle flirte avec un gourou lunatique, chapp d'Amrique du sud o il "suicida" ses adeptes fanatiss.

Mary Ann enqute avec le soutien de Mme Madrigal, de Mouse et du reste de la pension qui, pour gagner du temps, squestre une journaliste trop curieuse et la calme force d'hallucinognes ! Quant au pre Paddy, prtre victime de la mode, confident des divas de la Jet Set, digne d'un personnage de Soap, incrdible et hilarant, ses conseils ne seront peut-tre pas les plus raisonnables ! Et dire que toute cette histoire nat de la perte d'un chien, celui de Prue, le gentil... Vuitton !

Ce nouvel pisode, peut-tre un peu moins drle que les deux prcdents, est plus centr sur une seule intrigue, mme si des aparts dsaltrants et toujours aussi drles demeurent. C'est toujours avec bonheur que l'on retrouvera nos hros, dans la jungle un peu triste et ple des annes quatre-vingt. Leurs vies ont poursuivi leurs cours, des couples se sont dfaits, d'autres se sont forms. La folie et l'exubrance des annes soixante-dix provoquent prsent quelques pincements au coeur nostalgiques. Les temps changent.

Babycakes, quatrime pisode des chroniques, aurait pu tre sponsoris par l'ambassade anglaise tant les couleurs britanniques lui donnent le ton. Tout commence avec la venue San Francisco de la Reine Elisabeth... Simon, jeune militaire anglais, dserte le Yacht royal et trouve refuge au 28, Barbary Lane, grce aux faveurs de Mary Ann, devenue star locale du petit cran depuis le coup de thtre du volume prcdent. Elle n'est pas insensible ses charmes. Il faut dire que le matelot ressemble son mari Brian ! Celui-ci rve de paternit, espoir impossible ; Mary Ann le sait mais n'ose pas le lui dire.

Cette nouvelle aventure, plus en avant dans les eighties, est marque par le spectre du SIDA. Michal, aprs la perte de Jon, part Londres consoler sa peine ; il y rencontre un jeune Arborigne, homo comme lui. L-bas, il croit reconnatre Mona plusieurs reprises et se lance donc dans une enqute. Rien d'extravagant en fait : elle doit pouser un lord gay afin qu'il obtienne sa green card pour s'clater dans les backrooms de Frisco !...

Que dire d'autre sans dvoiler l'intrigue mais attiser votre faim ? Quelques anecdotes made in A. Maupin : Mary Ann doit couvrir un miracle : Jsus est apparu sur une tortilla ! Le Lord anglais, du fait de coquetteries mammaires, se fait appeler par Mouse le Seigneur des anneaux ! etc. etc... Tout cela se termine par une royale manucure. Vous n'en saurez pas plus.

A vous de dcouvrir la suite. Maupin, dont la rputation franaise n'est dsormais plus faire, dpeint toujours aussi parfaitement ses personnages, allant en profondeur, loin, pour nous les raconter en V.O. En ouvrant ces deux nouveaux volumes, vous croirez retrouver des amis perdus de vue depuis quelques annes, et vous sourirez avant de rire. Deux moments de bonheur paratre encore en 10/18, et deux romans dans leur sillage : Maybe the Moon (Passage du Marais, 1999) et Une voix dans la nuit (Editions de l'Olivier, 2001) complteront votre bibliographie maupinienne.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 08/02/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)