L'actualité du livre
Bande dessinéeet Réaliste  

Le Voleur de livres
de Alessandro Tota et Pierre Van Hove
Futuropolis 2015 /  24 €- 157.2  ffr. / 176 pages
ISBN : 9782754810043
FORMAT : 19,5x26,5 cm

Feu follet ?

Et voil Daniel Brodin, tudiant en droit et pote en souffrance. On est Paris, dans les annes cinquante, le droit est bien ennuyeux, la posie bien rvolutionnaire, et Saint-Germain-des-Prs, on dclame dans quelques cafs branchs en attendant la gloire. Brodin, au hasard dun quiproquo, connat un petit succs littraire, certes usurp, mais qui lengage dans une double carrire, celle de voleur (de livres) et celle de pote. Accept par une bande de jeunes artistes au style nihiliste, il surfe trangement sur cette gloire factice, jouant au rebelle chez les parents bourgeois de sa petite amie, et tentant de simmiscer dans une respectable revue littraire en annonant la rvolution. Mais le talent quil dploie nest que celui dun autre et bientt, linauthentique Brodin, le monde de Saint-Germain-des-Prs prfre ltrange Jean-Michel, lauthentique voyou de la bande, dont les mauvaises manires sont perues, par quelques esthtes, comme la quintessence de la rvolte. La gloire artistique est un horizon bien difficile pour Brodin reste la gloire criminelle !

Et voil un album plaisant, drle et cynique, une intrigue littraire dAlessandro Tota magnifiquement mise en image par Pierre Van Hove qui, pour un coup dessai, fait un coup de matre avec ce premier album. Le charme de louvrage rside dj dans le dcor, ce Saint-Germain-des-Prs bohme, littraire, existentialiste un peu toc mais si branch, si in , avec ses faussaires, ses parasites, ses snobs, et ses artistes. Un univers intellectuellement clinquant qui se dploie dans un Paris encore marqu par la guerre et ses difficults. Van Hove sest manifestement inspir de photographies, de films no-ralistes, pour tisser une atmosphre, une ambiance au sein de laquelle le pitre Brodin se heurte aux dures ralits. Quelques clins dil (dont Jean-Michel, trs inspir de Depardieu) appuys noter. Et surtout un immense plaisir observer les dambulations de Brodin, les gesticulations de sa bande, les discours dfinitifs, absolus et saugrenus de tout ce petit monde Tota samuse, et nous amuse, en singeant, avec une ironie constante, sans mchancet, les poses existentialistes. Un vrai album potique, rvolutionnaire, et des auteurs quil faut dsormais surveiller de prs.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 06/04/2015 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)