L'actualité du livre et du DVD
Bande dessinéeet Fantastique  

Blackwood (tome 1)
de Nicolas Jarry et Kan J
Soleil - Celtic 2008 /  12.90 €- 84.5  ffr. / 48 pages
ISBN : 978-82302-001-985
FORMAT : 24x32 cm

Zombis en dentelle ?

L’Angleterre, au XVIIe siècle, refaçonnée par George A. Romero : les morts reviennent à la vie (la nuit seulement) et Londres a été investi par un démon cornu et géant (surnommé le dieu accroupi) qui s’efforce de repeupler le monde de morts vivants sans âme… Vous avez dit riant ? Heureusement, il reste un preux chevalier : Blackwood, nobliau déchu et chasseur de morts vivants, s’occupe de faire la police dans son village tout en surveillant sa femme, Deirdre… elle aussi zombifiée. Mais ce serait sans compter avec l’autre notable local, Redstone, lequel – profitant des avantages de la situation – s’est lancé dans la nécromancie. Mal lui en a pris, il se décompose à vue de nez et n’a rien trouvé d’autres que le chantage pour sauver sa peau, en demandant l’aide de Blackwood… Direction Londres et son dieu tordu !

Dans cette Angleterre alternative, il ne fait décidément pas bon vivre, mais – un bon point pour les amateurs de zombis – la mort n’est plus irrémédiable. Nicolas Jarry (Valamon, Les Chroniques de Magon) aime les ambiances apocalyptiques et celle-là est assez réussie : un héros à la fois courageux et vaguement dépassé, un monde déserté par les vivants et bientôt peuplé de morts pas franchement désagréables mais aux pulsions parfois violentes. Un monde hivernal, glacé, pluvieux et ruiné… La seule tache de chaleur réside dans le regard (rouge) du héros, c’est dire. Le décor est bien planté dans ce premier album au graphisme sympathique de Kan J, très manga (donc beaucoup d’action et un joli sens du combat, dans des décors minimalistes, avec quelques morceaux de bravoure comme la page représentant le dieu accroupi), et un beau travail de couleurs de Jim Charalampidis (qui y décline tout ce que la palette comprend de couleur froides et grisâtres). Les fans de fantastique un peu gothique et de héros sombre et torturé apprécieront ce premier tome, qui plante gentiment le décor… et attendront avec impatience le voyage au pays des zombis, dans un Londres démoniaque.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 15/09/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2014



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)