L'actualité du livre Vendredi 21 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Pour les (a)mateurs de baston !
Izo Hashimoto   Akio Tanaka   Coq de Combat (vol. 4)
Delcourt - Mangas 2003 /  7.25 € - 47.49 ffr. / 208 pages
ISBN : 2-84789-021-1
FORMAT : 13 x 18 cm
Imprimer

Le jeune Ryô, après avoir passé deux ans dans une maison de correction suite au meurtre de ses parents et avoir subi les pires brimades, se retrouve livré à lui-même dans les rues de la mégapole, accompagné de son ami Tôkichi. Pendant sa détention, le vieux Kenji Kurokawa lui a enseigné le principe des arts martiaux et cette rencontre s’est révélée déterminante. Ainsi, une fois dehors, Ryô tente-t-il d’améliorer sa technique en se battant avec la racaille du coin. Mais ces petits combats ne lui suffisent pas et le jeune rebelle n’hésite pas à provoquer en duel Hideji Osawa, qui fut classé troisième au karaté Banryû-Kai et dont le maître n’était autre que Kenji… Malgré une défaite cinglante, Ryô finit par se faire repérer par le nouveau maître du Banryû-Kai, un dénommé Kensuke, et sa maîtresse Yôko Kamio, productrice d’un show sur le karaté.

C’est un univers très sombre que nous propose Hashimoto, mêlant sexe, violence et mort, habilement mis en exergue par le coup de crayon de Tanaka, qui n’hésite pas à retranscrire de manière parfois crue le quotidien d’un jeune délinquant sans repères. Son étude sur le mouvement et le corps humain donne ainsi lieu à des scènes d’une rare intensité. De plus, les auteurs tentent d’apporter une réponse parfois naïve au problème de la violence, en prônant sa sublimation par l’exercice d’un art martial qui permet d’instaurer des règles précises, et par conséquent de canaliser de façon positive la rage qui habite chacun de nous en une énergie plus constructive. Cette quête du contrôle et du dépassement de soi n’évite hélas pas l’écueil de la violence gratuite, et la série n’a pas manqué de soulever une polémique, notamment par rapport à la justification de cette violence, désignée ici comme un moyen (le seul ?) de réalisation personnelle, sous couvert évidemment d’un pseudo-règlement qui sauve les apparences. Bref, on reste tout de même très loin de toute forme de spiritualité et le manga reste destiné aux amateurs de bastons, malgré son indéniable originalité.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 05/01/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd