L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 octobre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

Inside Goldorak
Jean-David Morvan    Bengal   Meka (tome 1) - Inside
Delcourt 2004 /  12.50 € - 81.88 ffr. / 48 pages
ISBN : 2847892966
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

De nos jours, les robots de combat géants n’ont plus la cote : on préfère se battre par procuration, à l’aide de bestioles plus ou moins gentilles et dotées de diverses aptitudes. De la sorte, l’humanité progresse pacifiquement et règle virtuellement ses différends, mais les nostalgiques de Goldorak, Spectreman, Power Rangers et consorts sont bien oubliés. Aussi, lorsqu’un album nous permet de retrouver ce genre d’histoires, voire nous offre le luxe d’entrer sous les carapaces de ferraille, il est bon de s’y intéresser, et plus si affinités. C’est tout le sel de «Inside», premier tome d’un récit sorti de l’esprit de Jean-David Morvan et de la plume de Bengal, Meka.

Car dans un futur improbable, des armées humaines s’affrontent au sein d’immenses robots de combats relativement destructeurs. Dotés d’un pilote et d’un mécano, ces robots sont de gigantesques machines de guerre, plus hautes qu’un immeuble. Imaginez alors une bataille entre deux armées de robots au cœur d’une grande ville. Carnage et destruction aveugle… C’est là les prémices très spectaculaires de Meka… mais rapidement, le lecteur change d’échelle pour s’intéresser aux péripéties du combat vues de l’intérieur d’un robot piloté par un vétéran, Enrique, et un mécano «bleu», Ninia. Rapidement, la bataille tourne à l’apocalypse et nos deux héros se retrouvent coincés dans la carcasse d’un robot délabré, écrasé en pleine ville et prêt à s’autodétruire. Il va falloir survivre, mais tout d’abord, il faut s’entendre et sortir du piège. Commence un face-à-face entre les héros, avant, dans le deuxième album, de devoir faire face à la ville…

Morvan (Troll, Sillage…) est certainement l’un des scénaristes actuels les plus inventifs du moment. En tous les cas, cette nouvelle série est à l’aune de sa production habituelle, c'est-à-dire de grande qualité. Sans doute faut-il y discerner les goûts et les idées d’une génération nourrie au dessin animé japonais et aux livres de Tolkien, aux jeux de rôle et à la BD fantastique, et qui maintenant développe un imaginaire riche, au confluent des diverses influences. Il en va de même pour son acolyte, Bengal, qui livre ici un premier album. Car le graphisme, pour être fortement inspiré des mangas, n’est pas moins surprenant et peu conventionnel, sorte de mélange entre les styles nippon et européen. Bengal n’est pas un banal mangaka français, il fait plutôt le lien entre deux traditions dessinées qui s’observent depuis longtemps et, à l’instar d’autres dessinateurs (que l’on retrouve plutôt dans les comics), il offre un compromis de grand talent entre fluidité des mouvements et richesse des atmosphères. Ce premier album, d’une grande beauté graphique (notamment les scènes de combat, et les mouvements en général), témoigne d’un talent qu’il va falloir s’habituer à croiser souvent.

Morvan et Bengal signent un album ambitieux, graphiquement très réussi, premier tome d’un récit en deux parties dont on a hâte de lire la suite. Si le thème des robots géants n’a rien de nouveau, la manière dont il est abordé est plus originale, alternant le grandiose et l’intimisme. A cet égard, les jeux d’échelles (graphique et scénaristique) sont particulièrement soignés et confèrent au récit une ambiance particulière. A mi-chemin entre deux styles très différents, un essai original et bien transformé.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 09/06/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd