L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 18 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Adaptation  
 

« Salut à toi, qui seras roi ! »
Daniel Casanave   Macbeth
6 Pieds sous Terre - Monotrème 2004 /  13 € - 85.15 ffr. / 80 pages
ISBN : 2-910431-43-6
FORMAT : 21 x 27,5 cm
Imprimer

Daniel Casanave n’en est pas à son coup d’essai : il s’est déjà emparé d’Ubu roi, d’Alfred Jarry (Les 400 Coups, 2001) et des Mamelles de Tirésias d’Apollinaire (Le Pythagore, 2003), pour deux adaptations en bande dessinée. Le Macbeth que publient aujourd’hui les éditions 6 Pieds Sous Terre est une vraie réussite. Toute la force de Shakespeare est parfaitement rendue (magnifiée ?) par la puissance du trait sec et nerveux de Casanave, de ses plans, de son découpage.

L’album, tout en noir et blanc, s’ouvre sur deux planches de sombres paysages écossais. Sur cette lande désolée, Macbeth et Banquo, deux généraux du roi Duncan, croisent les sorcières qui prédisent au premier, qu’il sera roi d’Ecosse, au second, qu’il engendrera des rois. L’idée ne tarde pas à faire son chemin dans l’esprit de Macbeth qui, avec l’aide de Lady Macbeth, va aider son destin à s’accomplir en tuant Duncan. Il faudra aussi tuer Banquo et ses héritiers. Peu à peu, dans cet engrenage sanguinolent, la folie et le remords s’emparent de l’ambitieux général et de sa femme, rongés par leur soif de pouvoir, dépassés par le mal absolu dont ils sont devenus la proie.

C’est ce «peu à peu», et le souffle de cette tragédie, que parvient admirablement à faire ressentir Daniel Casanave, en 65 planches seulement. Son choix de scénario est admirable, le rythme parfait, les textes superbes ; on pourrait croire que toute la pièce est là tant la cohérence est grande. Excellent !


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 31/07/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Othello
       de Denis Deprez
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd