L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Fernand au bal Musset
Joann Sfar   Grand Vampire (tome 2) - Mortelles en tête
Delcourt 2002 /  9.45 € - 61.9 ffr. / 48 pages
ISBN : 2840558092
Imprimer

Voilà les personnages du «petit monde du Golem» repartis pour un tour de piste. Avec cinq albums parus depuis janvier, et une quarantaine depuis le début de sa jeune carrière, Joann Sfar est décidément aussi prolifique que son Grand Vampire est atypique. Traînant son chagrin d’amour de Paris en Lituanie, Fernand mord uniquement pour donner du plaisir et sa tête candide émeut davantage qu’elle n’effraie. C’est que Sfar sait comme personne mêler humour et poésie dans l’invention de ses personnages et de leurs aventures.

On a envie de dire que les vampires, les arbres et les mandragores sont des hommes comme les autres, tant on se sent proche de ces personnages. C’est par exemple Fernand qui danse avec une touriste japonaise dans un Louvre désert, avec les momies pour donner le tempo – en un clin d’œil à la célèbre publicité pour Perrier, on imagine que l’air joué nous vient d’Alexandrie. C’est encore l’Homme Arbre qui, véritable émule heureusement temporaire de Jean-Claude Tergal, est terrifié par l’idée de téléphoner à Liou, son ex maquée avec un autre. C’est enfin une boîte de nuit remplie d’allumeuses, de laquelle Fernand revient dépité puis déprimé.

Le caractère loufoque des personnages de Sfar contraste avec l’universalité de leurs tourments amoureux, illustrés de manière très contemporaine. C’est ce décalage qui créé le romantisme de cette série : Fernand et ses acolytes sont décidément de bien touchants enfants du siècle dont on dévore les confessions aussi attendri qu’amusé.


Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 15/03/2002 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Grand Vampire (tome 1)
       de Joann Sfar
  • Entretien avec Joann Sfar (janvier 2002)
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd