L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 août 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Persécutions et sauvetages sous l'Occupation : le cas singulier du Tarn
Jacques Fijalkow    collectif   Vichy, les Juifs et les Justes - L'exemple du Tarn
Privat 2003 /  25 € - 163.75 ffr. / 303 pages
ISBN : 2-7089-0523-6
FORMAT : 16 x 24 cm

L'auteur du compte rendu : Éric Alary, agrégé d’histoire, docteur ès Lettres de l’IEP de Paris (sa thèse sur la ligne de démarcation a été publiée en 2003 chez Perrin), est professeur en Lettres Supérieures et en Première Supérieure au lycée Camille Guérin de Poitiers.
Imprimer

Cet ouvrage n’est pas une monographie mais la publication des actes d’un colloque tenu à Lacaune, en septembre 2001. Les contributions des historiens permettent de faire connaître plus précisément ce que furent les rapports entre la population locale et les Juifs, victimes des mesures d’exclusion et de persécution du régime de Vichy et des nazis.

La solidarité des populations est décrite comme une résistance spécifique, «sans armes» pour reprendre un titre de Jacques Sémelin. C’est le thème central de l’ouvrage collectif.

Aussi le Tarn, non occupé jusqu’au 11 novembre 1942, est-il un très bon observatoire des relations entre les Juifs et les non-Juifs sous l’occupation. Le choix a été fait de mêler des communications tournées sur le Tarn avec des analyses plus globales effectuées par les spécialistes français de l’histoire de la Shoah, tels Rémy Cazals, Renée Poznanski, Annette Wieviorka, Serge Klarsfeld. La confrontation de l’histoire locale avec l’histoire à grande échelle est souvent heureuse, car le thème abordé est neuf dans la mesure où le cœur du livre concerne les gestes d’assistance et de clandestinité difficiles à mettre à jour pour des raisons évidentes liées à la rareté des sources en ce domaine. L’infiniment grand éclaire l’infiniment petit et vice-versa.

Après une introduction problématique qui insiste sur la singularité du cas tarnais en ce qui concerne l’histoire du «refuge» et de l’assistance, l’ouvrage s’articule autour de cinq grands thèmes : Juifs et non-Juifs dans la mémoire savante et collective ; l’antisémitisme et la persécution, étudiés dans le Tarn et replacés dans le contexte national avec la mise en lumière de recherches fort bien menées sur le camps de Brens, les assignations à résidence –quasiment pas étudiées jusqu’alors-, et les rafles de Lacaune et de Montredon-Labessonnié ; une part importante est consacrée à la résistance et à l’assistance juive dans le Tarn avec notamment l’exemple des Eclaireurs israélites de France ; enfin, les deux derniers volets sont consacrés à l’histoire de plusieurs justes et de leurs actions courageuses pour sauver des familles juives, mais aussi à l’apport des sources et des témoignages dans le Tarn.

Nous sommes alors en contact direct avec le quotidien de familles qui n’ont pas hésité à tout risquer même si, parfois, la méfiance à l’égard des Juifs assignés à résidence fut la première attitude. D’autres parties de l’ouvrage multiplient les exemples de Tarnais qui tissent des réseaux d’entraide assez denses. Un essai de sociologie religieuse sur les «Justes» français est même tenté. Le livre est ponctué par une très utile mise au point sur le contenu des cartons concernant l’Occupation aux archives départementales du Tarn, peu exploitées par les historiens.

Les communications concernant l’histoire locale sont sans doute les plus neuves. Le camp de Brens a reçu près de 4900 personnes pendant la guerre ; les premiers sont les réfugiés belges qui fuient les combats de mai-juin 1940. Puis le camp devient un centre d’hébergement pour les Juifs d’origine étrangère, réfugiés dans la région toulousaine, et ce sur les initiatives des autorités préfectorales et du comité juif de bienfaisance, semble-t-il abusé par Vichy. Devenu camp d’internement en décembre 1941, Brens enferme exclusivement des femmes venues d’abord du camp de Rieucros (Lozère) trop exigu. Elles sont en majorité d’origine étrangère, puis à partir de l’été 1943, les Françaises sont les plus nombreuses ; les Juives forment 10% de l’effectif. Le 26 août 1942, lors de la grande rafle de la zone sud, 31 sont envoyées à Drancy, puis à Auschwitz.

En janvier 1942, le préfet régional de Toulouse fait de Lacaune un centre d’assignation à résidence pour recevoir les Juifs jugés «indésirables» ; c’est l’une des mesures de l’arsenal antisémite de Vichy. L’enquête est précise sur les raisons qui ont motivé le choix de Lacaune. Le 26 août 1942, les GMR et les gendarmes raflent 90 assignés dont 22 enfants ; des scènes de séparation bouleversantes ont lieu. Ceux qui y échappent peuvent alors profiter de l’aide d’une partie de la population locale organisée en réseaux.

Au total, le livre offre une palette fort riche de recherches locales et nationales, dont les essais comparatifs sont parfois bienvenus. On aurait aimé en quelques points des liaisons plus claires. Le cas du Tarn permet ainsi de mettre en lumière des aspects oubliés de l’histoire de la persécution antijuive et du sauvetage.


Eric Alary
( Mis en ligne le 12/09/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Juifs d’Europe depuis 1945
       de Bernard Wasserstein
  • Vichy: l’événement, la mémoire, l’histoire
       de Henry Rousso
  • Les origines républicaines de Vichy
       de Gérard Noiriel
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd