L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 19 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Bercés d'illusions
Gilles Verdet   La Sieste des hippocampes
Le Rocher 2008 /  14,90 € - 97.6 ffr. / 170 pages
ISBN : 978-2-268-06741-4
FORMAT : 13cm x 20cm
Imprimer

Le recueil de nouvelles est un exercice difficile. Pourtant, Gilles Verdet dans La Sieste des Hippocampes (titre de la première nouvelle) met en scène, dans quatre histoires courtes, des personnages attachants, désœuvrés, accrochés à leurs idéaux ou leurs illusions, jusqu’aux limites de la légalité et de l’intégrité…

Quinquagénaire en pleine dérive identitaire, dame «pipi» scrutant les voyageurs en leur attribuant des vies rocambolesques, publicitaires qui manipulent les déséquilibres humains de la société pour épater un client, ou un jeune exalté qui sombre dans un coma végétatif après un accident de voiture, les protagonistes que met en scène Gilles Verdet sont tous des victimes de l’ennui existentiel. Victimes consentantes ou responsables par négligence ? Telles des natures mortes d’une peinture, ils font partie du décor immuable et triste de leur existence. Une acceptation du néant ambiant sans une once de révolte, ce qui rend dubitatif, et pourtant, ils ont une force dans leur mal être, celle d’inventer, de créer une réalité qui n’existe pas ou plus et qui leur permet ainsi de transcender un quotidien incolore.

On pourrait presque les considérer comme des personnes dangereuses pour elles-mêmes et pour les autres. Leur obsession soudaine, qui apparaît tel un bleu après un coup de poing, les taraude au point de provoquer un éblouissement comparable à celui de la passion. Les uns et les autres sont happés par les histoires qu’ils s’inventent, auxquelles ils s’accrochent comme ultime espoir, sans en percevoir les finalités ni les conséquences.

Chaque histoire correspond à une saison. Les univers métaphoriques riches décrits par Gilles Verdet empruntent les caractéristiques de l’automne, de l’hiver, du printemps et de l’été et chacun des personnages s’inscrit judicieusement dans la saison où son délire prend forme. Un étonnant recueil de nouvelles !


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 19/01/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd