L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 3 juin 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Bucolique ?...
André Gardies   Le Visiteur solitaire
Les Editions de Paris 2008 /  14 € - 91.7 ffr. / 156 pages
ISBN : 978-2-84621-108-6
FORMAT : 14cm x 21cm
Imprimer

1907, deux ans après la séparation des Eglises et de l'Etat, une période au cours de laquelle la société s'émancipe des morales religieuses. La transition est difficile, notamment dans les campagnes reculées où le poids de la parole dominicale du curé laisse s'enraciner dans l'esprit des paysans la peur du péché, la menace de la volonté punitive du Seigneur, dans le but pernicieux que les pauvres âmes mijotent dans le jus de la culpabilité.

Le roman d'André Gardies s'insère dans ce contexte. France profonde, le plateau des 1000 sources et son chemin caillouteux, seule voie correcte permettant d'atteindre ces villages. Une micro société vivant en autarcie, méfiante à l'égard de l'étranger. Ce dernier, dès qu'il met un pied dans la communauté, la détourne pour quelques jours seulement des suspicions que les uns et les autre se vouent. Il en va ainsi des mondes clos et reculés, tenus par la poigne de la morale, des secrets, des non dits et des légendes.

C'est ce qu'éprouve Faustin Juan en arrivant un jour d'été dans un village des hauts plateaux de la Margeride. Ingénieur agricole, missionné par le ministère de l'Agriculture pour sensibiliser les réfractaires aux prouesses de la modernité et ainsi introduire la mécanisation dans les coutumes ancestrales, il se heurte à la mauvaise humeur et à un accueil plus que froid. Il découvre peu à peu les rouages d'un fonctionnement dans lequel la bonne parole des notables cache des abus de pouvoir pervers et des desseins machiavéliques. L'objectif étant de dissuader par la terreur toute rébellion qui pourrait remettre en cause l'ordre établi.

Mais Faustin est malin, patient et observateur. Sa loyauté quant à sa mission est aussi tenace que sa curiosité et son goût pour la gent féminine. Reine, la tenancière de l'unique auberge/bar, lui offre quelques précieuses confidences en même temps que son corps. Entre l'abbé Desville, le curé aux comportements douteux, et un Monsieur Roland à l'arrogance de roitelet, les trames d'un complot se dessinent. Parallèlement à la ribambelle de manipulations dont sont victimes les villageois, les mœurs sexuelles se rapprochent d'une pédophilie avérée presque culturelle. D'ailleurs, ces pratiques locales ne sont pas pour déplaire à Faustin. Le fonctionnaire, plutôt obsédé, trouve dans certaines jeunes adolescentes quelques occasions de tester sa virilité perverse.

Le dénouement libérateur pour le petit village cache une tragédie qui bouscule. Le roman d'André Gardies est élégamment écrit. Seuls les égarements mélancoliques et mégalomanes de Faustin rendent la lecture parfois récalcitrante. En revanche, la description d'un monde rural rugueux est décapante et sordide sous ses humeurs bucoliques.


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 04/03/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd