L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 février 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Comme une chanson de Cohen
Olivier Jacquemond   New York Fantasy
Mercure de France - Bleue 2009 /  13.50 € - 88.43 ffr.
ISBN : 978-2715229242
FORMAT : 12,0cm x 18,0cm
Imprimer

Eric est un Français qui décide de faire peau neuve sur d'autres méridiens, quittant Paris, la France, sa famille, un père bientôt mort, pour New York, terrain vierge qu'il conquiert goulûment, enivré par sa puissance, sa frénésie et sa mélancolie. De collocation en collocation, l'étudiant se fait barman dans un coin de la mégapole, et croise Mick, client un rien paternaliste, qui le séduit d'emblée. A travers Mick, Eric retourne au père, l'évocation des heures de gloire du Chelsea Hotel, les chansons de Leonard Cohen, lui autorisant une (re)découverte de son papa.

Un père dont la fadeur et les absences, autant de souvenirs familiaux ternes, cachaient en fait un alter-ego d'Eric, un beatnik insoupçonné, tailleur d'idéaux dans le tissu de sa jeunesse, espoirs et fraîcheur érodés par le temps, et sacrifiés à une vie de famille que le papa protégea discrètement...

Hélas, ce récit qui aurait pu mêler la découverte d'un univers autre à la redécouverte d'une intimité, achoppe sur un texte trop court, autant d'esquisses, celle sociologique d'un New-York pouvant exciter à bien des égards un tropisme français, celle d'une relation au père, universelle. Tout est trop vite dit, brossé, suggéré quand il aurait peut-être fallu rentrer plus profondément dans la chair des choses. On aurait aimé poursuivre cette balade, au final aussi belle et courte qu'une chanson de Cohen...


Thomas Roman
( Mis en ligne le 19/08/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd