L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 5 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Eaux troubles
Enrique Serpa   Contrebande
Zulma 2009 /  20 € - 131 ffr. / 336 pages
ISBN : 978-2843044878
FORMAT : 13cm x 19cm

Traduction de Claude Fell.
Imprimer

Enrique Serpa (1899-1968) est cubain. Il appartient à la génération qui, à partir des années trente, renouvelle le roman à Cuba. Contemporain d’Alejo Carpentier, son œuvre n’a cependant pas connu le même succès. Pourtant Contrebande, son premier roman publié en 1938, dont c’est aujourd’hui la première édition en français, mérite d’être lu. Les éditions Zulma ont réalisé une belle maquette qui fait aussi de ce livre un bel objet, avec la couverture géométrique de David Pearson, aux couleurs rouge, brun et blanc.

L’histoire se passe dans les années 20 à La Havane, dans le milieu des marins, des difficultés, des affaires louches, tandis que les États-Unis voisins vivent la période de la prohibition. Le narrateur, propriétaire de la Buena Ventura, réussit difficilement à faire vivre son équipage de pêches hasardeuses. Il se laisse convaincre sans difficulté par son capitaine, Requin, de se livrer au trafic de contrebande d’alcool avec un Américain, Mr. Bourton. S’ensuit un récit des incertitudes du narrateur, de sa veulerie, de la fascination qu’exerce sur lui Requin, déterminé, qu’aucune aventure n’effraie, au contraire, surtout si elle recèle danger et transgression. Autour d’eux, les marins et leurs histoires, de femmes, de jalousies, de violences, les trafics douteux dans une île à la dérive, où règne la corruption.

Des personnages forts, toute une société décrite de façon précise en quelques traits. Enrique Serpa conduit avec sûreté son lecteur dans l’atmosphère glauque des bas-fonds de La Havane. Contrebande évoque les auteurs américains des années 20, Hemingway ou Faulkner, davantage que la littérature sud-américaine, et aussi les thrillers en noir et blanc du Hollywood des années 50. Enrique Serpa était journaliste et on retrouve cette formation dans le style et les descriptions.

Un livre et un auteur à découvrir absolument.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 14/09/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd