L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Anthropo-loghorrée
Jocelyn Bonnerave   Nouveaux indiens
Seuil - Fiction et cie 2009 /  16 € - 104.8 ffr. / 176 pages
ISBN : 978-2020989749
FORMAT : 14cm x 20cm
Imprimer

Parti observer un prof de musique à la pédagogie originale, sur un campus californien (Berkeley, forcément), le «narrateur», vaguement anthropologue (un chercheur… espèce menacée) revient avec un kaléidoscope d’impressions, d’images, de réflexions, de sentiments… autour de lieux, de lectures et surtout de rencontres. Parce qu’un campus, c’est un monde, un univers, sans doute plus impénétrable qu’une forêt amazonienne, et au moins tout aussi déroutant. Il y a des tribus, avec des rites précis, complexes et – forcément – incompréhensibles, un art spécifique, une culture qui suppose une initiation . Et donc, l’auteur entraîne son lecteur dans une promenade (errance) sur le campus, dans les vies et les destins des étudiants locaux, témoin de cette communauté fragmentée, aux allures bizarres, composée d’individualistes agrégés par leur mode de vie marginal. Et rapidement, on s’écarte des musiciens soi-disant révolutionnaires. Direction la vraie vie.

L’anthropologue écrivain qui, parti en quête d’un objet scientifique, revient avec un livre rempli d’impressions, entre récit, roman et reportage… depuis Tristes tropiques, chaque ethnologue s’est rêvé Levi-Strauss ! Et pour Jocelyn Bonnerave (rien que le nom sent la pirouette littéraire mal digérée et la provoc’ gentillette), il y a encore du travail. Le style est particulier et, pour tout dire, agaçant. On est parfois à la limite de l’écriture automatique et du surréalisme : les mots s’alignent, forment des phrases et le lecteur reste perdu dans sa quête de sens. Si les expériences de l’auteur peuvent faire sourire (perdu dans un cou de musique expérimentale, égaré dans une colocation multiple et bizarre…), coincé entre son ambition scientifique et l’ennui subtil qu’il pressent dans son étude, l’ensemble est un peu plat, à peine relevé par un peu de sexe (Houellebecq like ?). Bof bof…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 21/09/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd