L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 3 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

21 jours
Octave Mirbeau   Les 21 jours d’un neurasthénique
L'Arbre vengeur 2010 /  16 € - 104.8 ffr. / 414 pages
ISBN : 978-2-916141-53-4
FORMAT : 11,5cm x 16,7cm

Préface d'Arnaud Vareille

L'auteur du compte rendu : Chargé d'enseignement en FLE à l'Université de Liège, Frédéric Saenen a publié plusieurs recueils de poésie et collabore à de nombreuses revues littéraires, tant en Belgique qu'en France (Le Fram, Tsimtsoum, La Presse littéraire, Sitartmag.com, etc.). Depuis mai 2003, il anime avec son ami Frédéric Dufoing la revue de critique littéraire et politique Jibrile.

Imprimer

En 2008, l’Arbre Vengeur nous régalait en republiant d’Octave Mirbeau Les Mémoires de mon ami. Cette fois, la récidive est plus volumineuse, puisque le catalogue déjà fort riche de cette maison d’édition se rehausse des 21 jours d’un neurasthénique.

Les amateurs de la «littérature énervée» y retrouveront le mordant et le trait décoché à bout portant propres à l’auteur de Dingo. Pourtant, si l’œuvre s’avère d’emblée enthousiasmante, elle n’encourage pas au compagnonnage fidèle et risque de lasser si l’on ambitionne de l’absorber d’une traite. Elle repose en effet sur un artifice quelque peu grossier, le cadre romanesque assez simpliste n’étant là que pour accueillir une ribambelle de contes préalablement publiés dans divers journaux. Résultat : un narrateur pour ainsi dire absent et peu attachant, «prétexte» à introduire les historiettes qui lui ont été narrées, et une disparate quelque peu biscornue. Fort peu d’épisodes en somme relèvent de l’ambiance de sanatorium attendue dès le titre (le décor planté est celui d’une station curative ceinturée par les Pyrénées). Rien de commun donc entre Georges Vasseur et le Hanns Castorp de Thomas Mann…

Passé cette mise au point quelque peu sévère, on ne pourra que recommander ce «Décaméron fou et ravageur» à ceux qui désirent découvrir le ton et le style uniques de Mirbeau. Qu’il s’agisse d’anecdotes échangées entre gens s’estimant de bonne compagnie ou de tranches de vie prélevées à même la couenne du bourgeois, le talent y est réparti à dose identique. Le chapitre V, consacré à la famille Tarabustin, est en l’occurrence un sommet du genre en matière de caricature féroce. Hilarant !

Une remarque, applicable à cet ouvrage comme à tous ceux que L’Arbre Vengeur confectionne : la qualité de sa préface. Jadis, dans l’édition 10/18 des 21 jours, la tâche incombait à Hubert Juin, qui livrait une analyse léchée, axée sur la réception critique du texte. Arnaud Vareille plonge quant à lui au cœur du processus créatif mirbellien, il pénètre les ressorts de cette construction complexe, afin de montrer que le roman offre «au-delà de [sa] bouffonnerie, une véritable esthétique de l’œuvre ouverte, d’une écriture à la signification fluctuante, nécessitant un travail actif de mise en perspective et d’interprétation».

À escalader par la face sud, vers les cimes de l’ironie…


Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 19/07/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Combats littéraires
       de Octave Mirbeau
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd