L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Il était... une foi
Sarah Dunant   Un cœur insoumis
Belfond 2010 /  22.50 € - 147.38 ffr. / 496 pages
ISBN : 978-2-7144-4608-4
FORMAT : 15,3cm x 24cm

Traduction de Françoise Du Sorbier
Imprimer

Voilà un roman dont le titre est l’exact résumé de ses 500 pages : l'amour, pour les hommes ou pour le Christ, et la soumission ou l’insoumission, aux hommes ou au Christ.

Tout se déroule à l’intérieur d’un couvent bénédictin, en Italie, au XVIe siècle et autour de quatre personnages centraux : l’abbesse, la maîtresse des novices, l’apothicaire et Sérafina, cloîtrée contre son gré faute d’une dot suffisante pour pouvoir être mariée.

Son arrivée au couvent est placée sous le signe de la rébellion parce que ce n’est pas son choix et parce qu’elle a laissé dehors son amoureux, chanteur comme elle. Dans le couvent de Santa Catarina, comme dans d’autres, il n’est pas bien vu de se débattre devant la volonté des hommes ou de Dieu et la maîtresse des novices s’emploie à faire rentrer dans le rang cette jeune récalcitrante ; elle trouve toutefois un appui auprès de la sœur chargée de l’apothicairerie, une sœur érudite ayant en charge le bien-être physique de la communauté. Cette sœur humaniste, sœur Zuana, tiraillée entre les devoirs de l’abbesse pour la bonne marche du couvent et les exigences religieuses de la maîtresse des novices, fera son possible pour aider Sérafina sans mettre en danger l’ordre établi. Mais des décisions devront être prises, qui s’avèreront inenvisageables. Sœur Zuana sera-t-elle prête à mettre tant de choses en péril pour trouver une issue ?

L’histoire en elle-même s’inscrit dans une époque intéressante sur le plan religieux, la vie à l’intérieur de ces communautés est décrite avec une grande précision et si Dieu est tout de même omniprésent, la romancière s’attache à nous parler surtout des états d’âmes de ces sœurs, de leurs interrogations, de leurs vies, vies dans lesquelles on retrouve toutes les émotions et tous les sentiments qui animent les jeunes filles non cloîtrées. La part faite à l’apothicairerie est grande et nous apprenons bien des choses sur la façon de soigner de ce siècle balbutiant dans le domaine de la médecine réservé aux hommes, médecine que sœur Zuana a eu la chance de pouvoir développer à l’abri des murs du couvent, pour peut-être peu de temps puisque la Contre-réforme gronde, menace de durcir les règles religieuses, et de supprimer certaines «joies» mal vues, comme l’instruction ou le chant qui tient ici une grande place.

Ce huis-clos sur tant de pages ne lasse pas - atout important -, la construction littéraire de Sarah Dunant y étant pour beaucoup, qui progressivement installe le souffle d'un roman policier, dans un style agréable, clair, simple mais précis. Un ouvrage à mi-chemin entre le roman et le documentaire religieux, avec quelques passages sur la foi extrême voire l’extase.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 13/12/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Courtisane de Venise
       de Sarah Dunant
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd