L'actualité du livre Lundi 24 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

D'une madeleine à l'autre
Chloé Delaume   Le Cri du sablier
Farrago 2001 /  12.98 € - 85.02 ffr.
Prix Décembre 2001
ISBN : 2-84490-072-0
Imprimer

"Mais, à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi" (Marcel Proust, Du côté de chez Swann). "La madeleine toujours me collera au palais. La madeleine toujours était mal cuite, la rengaine colle toujours" (Chloé Delaume, Le Cri du sablier). Devenir d'une madeleine...

Avec Chloé Delaume, il ne s'agit plus de littérature à l'estomac : cela se passe un peu plus haut, au niveau de l'oesophage. Un passé qui ne passe pas. Un père qui abat la mère sous les yeux de Chloé, neuf ans, et qui plus tard se supprime. Et la fillette d'y assister encore, se retrouvant avec des morceaux de cervelle sur la joue. Et maintenant il s'agit d'assumer tout ça, à travers l'écriture. Pas simple. Chaque grain qui s'écoule dans le sablier du temps est un cri. Le livre a parfois des allures d'une rédaction d'écolier qui se serait frotté aux "grands-écrivains" mais n'aurait eu qu'une nuit ou deux pour les assimiler. On ne se moquera pas : cette prose saturée de réminiscences livresques, on le sent bien, c'est la convocation de la littérature, tout à la fois célébrée dans sa force et dénoncée dans sa vanité lorsqu'il s'agit de la mesurer à l'aune de l'horrible.

Il faut souvent avoir recours au dictionnaire pour lire Chloé Delaume, et parfois le dictionnaire ne suffit pas. Mais on ne le lui reprochera pas non plus. Après tout, il en faut un (et autrement plus costaud) pour Rabelais, et de temps en temps aussi pour Rimbaud. Si "foutrailleur", "autister", "kafkayer" sentent un peu le néologisme forcé, on retiendra cependant les "antigéniture" et "mâchoire cimentée", ou encore cette phrase qui décrit sobrement le mutisme de plusieurs années : "Vous fûtes l'enfant rustine du silence imploré". C'est la veine d'un Villon, le poète-malfrat père de l'écriture visionnaire, qui se retrouve par endroits ici. Avec Chloé Delaume, on est assez proche de cette pratique de la poésie que Bataille redéfinissait comme part maudite de l'existence. A ceux qui n'ont de coeur que pour cette littérature bien élevée et bourgeoise qui fleurit à l'envi dans les cercles dorés de la Capitale, on ne recommandera pas ce livre. Aux autres...


Thomas Regnier
( Mis en ligne le 29/10/2001 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Un portrait de Chloé Delaume publié dans Libération (16/01/2002)
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd