L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Mort, amour : Rome
Stéphane Audeguy   Rom@
Gallimard - Blanche 2011 /  17,50 € - 114.63 ffr. / 234 pages
ISBN : 978-2-07-012321-6
FORMAT : 14cm x 20,5cm
Imprimer

Rome en homme/femme, être sensé et doué d'émotions, sous la plume de Stéphane Audeguy, devient personnage, non de chair et d'os, mais de pierre et de temps.

Un être théâtre, scène vivante de l'Histoire et d'histoires, cœur fusionnant de millions de trajectoires, espace-temps aux frontières indistinctes, confondant les marchands des rues animées de la cité antique, les barbares et leurs violences, les empereurs plus ou moins poètes, Audrey Hepburn un ''gelato'' à la main, Freud, Anita Ekberg évidemment, mais aussi un informaticien mittel-européen, homosexuel accro aux stéroïdes et créateur d'un jeu vidéo, succès planétaire : Rom@. Et d'autres encore : Nano, enfant maudit des bidonvilles indiens, devenu joueur émérite sur Rom@, venu à Rome pour aimer : Rome, Amor...

Stéphane Audeguy met en mots magistralement ce conte étrange associant une ville et un jeu vidéo, cousant ensemble par de belles paroles l'histoire millénaire de Rome, sa géographie protéiforme, et les itinéraires plus modestes d'individus contemporains. Ceux qui connaissent et aiment la ville, ses carrefours, ses quartiers, son urbanisme en palimpseste de marbre et de béton, son histoire mouvementée, aimeront se promener dans la Rome de mots qu'Audeguy leur brosse en peintre doué. Une Rome virtuelle et bigarrée, puissamment virtuelle, telle que la littérature seule, bien mieux que des pixels et des codes en 1.0, ne pourront jamais le faire.

En un final spectaculaire, où toutes les Romes se rassemblent et s'annulent, l'antique, la médiévale, la baroque et la fasciste, celle actuelle enfin, avec ses avenues encrassées de CO2 et minées par les échoppes mondialisées, Rom@ résout l'équation posée d'emblée : une équation humaine, terriblement humaine, additionnant les splendeurs et les ravages causées par l'humanité

Un des - très - bons romans de cette rentrée littéraire.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 26/09/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Nous autres
       de Stéphane Audeguy
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd