L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

La mort, avant, après
Valérie Mréjen   Forêt noire
P.O.L 2012 /  10 € - 65.5 ffr. / 123 pages
ISBN : 978-2-8180-1485-1
FORMAT : 12,1cm x 18,4cm
Imprimer

C’est un bien étrange roman, puisque c’est ainsi qu’il est dénommé, avec lequel nous avons à faire. Il déstabilise, laisse presque nauséeux de tant de morts car c’est bien de cela dont il s’agit. La mort, celle qui survient quand on ne s’y attend pas, qui coupe la vie sans ménagement et laisse le vivant étendu.

Deux enfants découvrent inopinément leur mère sur son lit et réalisent qu’elle est morte. S’ensuit la valse des képis et le père, divorcé, effondré. De cette histoire, comme des autres qui vont suivre, l’auteur nous laisse tirer les conséquences, nous promenant dans la forêt noire d’autres scènes de morts inattendues, laissant l’entourage dans les questions. Valérie Mréjen, romancière, plasticienne et vidéaste, décrit la mort qui survient dans le quotidien comme autant de plans séquences qui contiendraient tout l’avant imaginé et l’après anticipé. S’imaginer dans chaque histoire, dans l’horreur de sa simplicité, comme un fait-divers, toute personne s’y est un jour essayée ; et c’est le talent de l’auteur d’y pousser son lecteur.

Au milieu de cette litanie, comme une longue suite d’avis de décès, l’histoire d’une femme rêvant à sa mère revenant au milieu des vivants, dans un Paris qu’elle ne reconnaîtrait pas, ébahie comme une cousine de province des artifices modernes de la capitale. Et la fille chercherait, comme une mère, à lui réapprendre à lire le monde, tantôt heureuse de ses découvertes, tantôt agacée de tant de naïveté.

Il est dérangeant ce roman, comme si l’on avait surpris le long monologue du patient chez son analyste. Il est fascinant aussi, comme si, la porte du cabinet de psychanalyse entrouverte, on n’aurait pas pu se retirer et l'on serait resté là, sans faire de bruit, pour tenter d’approcher peut-être la mort d’un peu plus près.


Amélie Bruneau
( Mis en ligne le 14/03/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Eau sauvage
       de Valérie Mréjen
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd