L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 4 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Questionnement de soi
Erwan Desplanques   Si j’y suis
L'Olivier 2013 /  12 € - 78.6 ffr. / 104 pages
ISBN : 978-2-8236-0104-6
FORMAT : 13,0 cm × 18,5 cm
Imprimer

Petit opuscule discret, ce livre a le mérite d’une grande clarté d’écriture, avec un certain raffinement, même si l'on peut déplorer un usage du passé simple assez scolaire, et si l’abondance de petits détails semble superfétatoire.

Sur le fond, cette recherche d’existence par Jacques émeut ; il prend conscience brutalement, pendant l’agonie de sa mère, de la vacuité de sa vie, de l’inutilité de son divorce et cherche une explication. Cette fin de vie est racontée avec pudeur et douceur, on n’est pas dans le récit de Simone de Beauvoir sur le même sujet, mais la distance remarquable installée par l’auteur nous dit tout en évitant le pire.

Le livre commence sur une plage et se termine sur une plage. L’une est en France et l’autre au Vietnam, les deux sont les théâtres d’incertitudes et d’une grande tristesse quant aux choses ratées. «De l’enfance, je gardais le sentiment d’avoir tout bien fait et d’être coupable malgré tout». C’est cependant au Vietnam que Jacques vivra quelques moments de joie, sa vie n’ayant été jusque là que grisaille. Beaucoup de sincérité dans cette histoire et une certaine retenue dans la façon de la raconter.

C’est sur une absence de conclusion, un jeu qui peut être cruel, que se clôt ce livre ; la porte est ouverte sur une issue interprétable de façon tragique ou pas, volonté sans doute de la part d’Erwan Desplanques de laisser un questionnement à la fin d’un livre, écrit justement sur le questionnement ?


Dany Venayre
( Mis en ligne le 18/02/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd