L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Choderlos-de-laclesque…
Pierre Houdion   L’Art de nuire
Thierry Marchaisse Editions 2013 /  14.90 € - 97.6 ffr. / 131 pages
ISBN : 978-2-36280-036-8
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

La délicieuse Mlle de Carvoisin sort enfin du couvent, orpheline bien dotée par la nature en grâce et en esprit, mais hélas moins nantie par ses parents. Selon le droit de l’époque, elle est désormais sous la tutelle de Mr et Mme d’Achy. Une tutelle éprouvante toutefois, tant Mme d’Achy, naguère jolie mais désormais «sur le retour», ne peut que jalouser cette belle apparition, et fomenter quelques complots pour l’envoyer définitivement sur une voie de garage (en terme conjugal s’entend). Il s’agit bien d’un crime, non pas sanglant, mais social… Mais la victime se défend, refuse le destin qui lui est échu. Et la belle Carvoisin, dont le charme est très apprécié, a un atout inattendu, l’amitié d’une jeune fille, Mlle de Penthièvre, descendante du roi (par la main gauche) et destinée à un grand mariage. Une protectrice donc, et puissante s’il en est. Avec de tels soutiens, Mlle de Carvoisin saura-t-elle se garantir des plans de Mme d’Achy ? Fera-t-elle dignement son entrée dans le monde ? Et surtout, épousera-t-elle le délicieux marquis de Bombelles ?

Il est délicieux, ce petit roman, délicieux par son style, délicieux par cette manière subtile d’entraîner le lecteur au cœur du XVIIIe siècle parisien, délicieux en ce qu’il ressuscite un ton et une manière d’écrire qui n’ont hélas plus guère cours. Que l’auteur, Pierre Houdion, soit un habitué des archives du XVIIIe siècle transparaît à chaque page, non pas de façon pédante, comme un cours mal digéré, mais avec la légèreté d’une confidence. Il est vrai que chacune des lettres citées existe réellement dans les Archives de la maison de France, et que dans une certaine mesure, l’auteur ressuscite, au sens fort du terme, une affaire passée. A ses côtés, on suit les péripéties de Mlle de Carvoisin, son arrivée dans le monde, ses heurts avec ses tuteurs, sa rencontre avec le marquis de Bombelles, et surtout la cour qu’elle fait à la duchesse de Chartres. On y découvre l’art du calcul, celui de la sollicitation habile : comment faisait-on sa cour alors ? On y apprend aussi l’art et la manière de nuire, et le charme vénéneux que cela peut procurer. Le tableau de cette noblesse dépendante des grâces d’une duchesse est à la fois fascinant et sordide. 1789 approche...

Le charme de l’ouvrage ne réside pas seulement dans ce style joliment désuet, qui semble d’époque : il appartient également à l’intrigue qui, dans sa simplicité et sa profondeur psychologique, n’est pas sans rappeler le classique de Choderlos de Laclos : Les Liaisons dangereuses. Une jouvencelle à peine sortie du couvent et qui se pique de calculs mondains, une duègne que l’amertume et la jalousie transforment en mégère, et une galerie de gentilshommes en quête d’honneurs et de recommandations, avec, en toile de fond, la grande histoire. Le tableau de la vie de cette petite noblesse parisienne est saisissant, et revient, on l’imagine, sur bien des idées reçues. De même, la découverte des enjeux de la charité royale est également plaisante et offre au lecteur un point de vue édifiant sur le système de cours, en écho aux réflexions d’un Saint-Simon.

On ne peut que recommander cette lecture aux amateurs de l’époque moderne, à tous ceux qui ont rêvé de séduire la présidente de Tourvel : un petit bijou littéraire, serti de préciosité, et un auteur qu’il faut désormais guetter.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 28/06/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd