L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 4 août 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Thriller mélodramatique
Maria Dueñas   Demain à Santa Cécilia
Robert Laffont - Best sellers 2014 /  22 € - 144.1 ffr. / 427 pages
ISBN : 978-2-221-13613-3
FORMAT : 15,2 cm × 24,0 cm
Imprimer

Blanca, universitaire espagnole reconnue, est quittée brutalement par son mari. Pour reprendre goût à la vie, elle part dans une université californienne, des chercheurs ayant miraculeusement besoin d’une archiviste compétente pour mettre de l’ordre dans le legs d’un professeur décédé voilà 30 ans.

D’entrée de jeu, l’argument, mince, ne convainc pas forcément. On attend autre chose... Une fois sur place, Blanca nous fait découvrir toutes sortes de «blancs» dans ce legs, ainsi que des personnages fureteurs, pas forcément sympathiques, visiblement mal dans leur peau. Les quelques mois passés à Santa Cécilia nous entraîneront dans des aventures rocambolesques à la recherche des missions espagnoles du XIXe siècle. La présentation des protagonistes actuels et passés s’étalant sur 50 ans, nous passons d’une décennie à l’autre pendant toute la première partie du livre, ce qui est un peu désarçonnant.

Lorsque l’intrigue prend forme et qu’il s’avère que ce legs est un brûlot, Maria Dueñas multiplie les effets, les nouveautés, les rebondissements pour essayer de faire de cette situation quelque chose de haletant. Malheureusement, on voit arriver la plupart de ces effets, destinés à corser un argument mince, et l'on n’entre pas vraiment dans ce «thriller» mélodramatique.

L’écriture coule facilement, le roman se lit, malgré ses 500 pages, sans déplaisir et sans réfléchir. L’Espagne, ses coutumes, le poids de sa tradition, son style de vie est décrit avec beaucoup d’amour ; il est regrettable toutefois que la partie si intéressante du livre, son idée centrale, ces missions anciennes, ait été survolée au profit d’un bavardage pour livre de plage.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 14/07/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd