L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le Saint
Jordi Soler   Restos humanos
Belfond 2015 /  17,50 € - 114.63 ffr. / 190 pages
ISBN : 978-2-7144-5724-0
FORMAT : 14,1 cm × 22,5 cm

Jean-Marie Saint-Lu (Traducteur)
Imprimer

Un journaliste d’un pays d’Amérique centrale est chargé de faire un article sur un original, vêtu d’une tunique à l’antique, prêchant la bonne parole sur le marché voisin ou dans le bordel proche.

Le Saint, comme tout le monde l’appelle, essaie d’apprendre aux gens à se dominer et à respecter les préceptes de sagesse de la religion. Le journaliste va de découvertes en découvertes, toutes plus étonnantes les unes que les autres. Il apprend que le Saint et son frère ont un prêtre pour père, qu’aucune église n’a adoubé cet homme, que le frère plus ou moins corrompu trempe dans une politique douteuse, et au moment où l’histoire devient attirante, le Saint disparaît pour communiquer avec lui dix ans plus tard afin de boucler ces confidences inattendues.

Le livre est construit autour de cet article, devenant peu à peu livre, et du questionnement humoristique du journaliste, ; nous apprenons l’histoire au fur et à mesure de son déroulement ou presque. D’autres personnages tout aussi peu recommandables gravitent autour du Saint, l’emportant malgré lui sur les pentes de la corruption, du trafic d’organes et de l’absence de spiritualité.

Comme souvent avec Jordi Soler, la forme domine dans sa luxuriance, son excès, parfois sa drôlerie, et occulte le fond, c’est-à-dire la recherche de valeurs oubliées ainsi que le vieux rêve de pouvoir changer la nature humaine. Mais si l'on accepte de ne pas réfléchir outre mesure et de se laisser porter par l’irréalité des faits, agrémentée de mots d’esprit, on passe un bon moment.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 06/04/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Dis-leur qu'ils ne sont que cadavres
       de Jordi Soler
  • La Fête de l’ours
       de Jordi Soler
  • Les Exilés de la mémoire
       de Jordi Soler
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd