L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 26 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Montréal 1941
Michel Tremblay   La Traversée du malheur - La Diaspora des Desrosiers - Tome 9
Actes Sud 2016 /  20 € - 131 ffr. / 225 pages
ISBN : 978-2-330-05983-5
FORMAT : 11,4 cm × 21,5 cm
Imprimer

Michel Tremblay, auteur québécois né en 1942, avait commencé la saga des Desrosiers avec La Traversée du continent (2007). Ce cycle de neuf romans se termine avec La Traversée du malheur.

Une part de ces récits est autobiographique. Ce dernier opus se situe en août 1941 pendant que la guerre fait rage et que beaucoup de Canadiens sont engagés sur le front européen. Les temps sont difficiles pour les trois familles qui constituent le noyau le plus important des personnages ; elles ont déménagé pour vivre à neuf dans un petit appartement. Nana ne se remet pas de la perte de ses deux aînés morts de tuberculose, faute de pénicilline réservée aux blessés de guerre. «Après l’annonce de la terrible nouvelle - le couperet qui tombe, le moment qui tranche le fil de la vie, qui fait qu’il y a un avant et un après – elle n’avait pas parlé. Elle avait regardé le médecin, suppliante» (p.69).

Les autres se débrouillent comme ils peuvent, le rationnement est de plus en plus sévère : Victoire, la mère, Edouard, son fils célibataire, Albertine et son mari Paul avec leurs enfants, Marcel, enfant bleu et Thérèse. La pauvreté se fait de plus en plus mordante, les logements sont chers, les familles se regroupent pour essayer d’économiser, malgré tous les inconvénients de la promiscuité. Rien n’est facile mais bien que le titre évoque les mauvais côtés de la vie, le récit nous offre plusieurs passages dans lesquels l’humour prend sa place avec de belles surprises. Les dialogues sont très animés, savoureux, surtout lors de certaines mésaventures d’Edouard...

Rien n’est laissé au hasard et Michel Tremblay sait raconter avec une plume fluide et aussi drôle que tragique ce voyage dans le passé. Ce dernier volet est ainsi passionnant. Chaque protagonistes est essentiel ; leurs secrets, leurs malheurs, leurs déboires sont tous aussi importants, tous méritent l'attention du lecteur qui partagera leur dignité dans la pauvreté. L’idéal est de lire les huit tomes précédents pour connaître et aimer ces héros québécois.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 13/07/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Traversée du continent
       de Michel Tremblay
  • Le Cahier rouge
       de Michel Tremblay
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd