L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 février 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Chercher le garçon
Jérôme Meizoz   Faire le garçon
Zoé Editions 2017 /  12,50 € - 81.88 ffr. / 153 pages
ISBN : 978-2-88927-391-1
FORMAT : 14,3 cm × 21,0 cm

L’auteur du compte rendu : Arnaud Genon est docteur en littérature française. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il a notamment publié Hervé Guibert, l'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses Universitaires de Lyon, en collaboration avec Jean-Pierre Boulé, 2015) et un roman, Tu vivras toujours (La Rémanence, coll. Traces, 2016).
Imprimer

C’est un livre à part que nous propose Jérôme Meizoz avec Faire le garçon, un livre qui interroge l’identité, le genre et ses représentations sociales et culturelles, le rapport au corps, aux autres, à la sexualité, au couple… Il est d’autant plus original qu’il explore ces questions par l’intermédiaire d’un double prisme : l’un «sociologique» dans les 30 chapitres impairs d’une «Enquête», l’autre fictionnel dans leur pendant «Roman» (30 chapitres pairs), qui dans leur alternance engagent une correspondance muette.

L’enquête est menée comme on documenterait une vie, sa propre vie. «Le garçon» qui se trouve au cœur de cette «étude» pourrait s’appeler «J.» nous dit le narrateur dans le discours duquel vient parfois s’immiscer un «je» autobiographique qui conserve cependant le recul nécessaire à ce genre d’analyse : «Quel lien ai-je encore avec ce garçon, quarante ans après ? Presque aucun», note-t-il dès les premières lignes. L’histoire de ce garçon est celle d’un enfant qui se construit durant les années 60 dans un milieu rural, catholique et qui apprend – et subit – les stéréotypes auxquels il devra se conformer : ne pas pleurer, jouer avec des pistolets, aimer les voitures, ne pas dévoiler ses émotions, travailler de ses mains… «La fabrique du genre», pourrait-on dire, sociale, culturelle, illustrée par l’anecdotique d’une vie, par des extraits de manuels scolaires, de psychologie… Ou comment cloisonner et enfermer le masculin et le féminin en 30 leçons.

Le «Roman» a pour personnage un garçon qui, pour échapper à l’usine ou au bureau, décide de proposer ses services à des femmes en manque d’affection et de caresses avec, pour seule règle, qu’il n’«entre pas dans le corps». Les massages qu’il prodigue laissent souvent la place aux conversations où les dames confient leur abandon, leur lassitude d’un mari absent ou trop brutal. Parfois, il doit tenir bon face aux avances répétées de certaines de ses clientes qui voudraient enfreindre la règle à laquelle il ne déroge pas.

Qu’ont en commun alors ces deux garçons ? Probablement leur volonté et leur capacité à s’arracher aux déterminismes sociaux ou biologiques. A proposer une autre image du masculin. «Faire le garçon» est une chose somme toute assez simple. Etre le garçon que l’on est véritablement est une toute autre histoire. Celle qui nous est ici magnifiquement racontée…


Arnaud Genon
( Mis en ligne le 26/05/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd