L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 28 octobre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

La Moldavie post-soviétique
Savatie Bastovoi   Les Enseignements d'une ex-prostituée à son fils handicapé
Editions Jacqueline Chambon 2018 /  21 € - 137.55 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-330-07594-1
FORMAT : 12,6 cm × 19,5 cm

Laure Hinckel (Traducteur)

Imprimer

Le lecteur est d'emblée plongé dans un univers aussi effrayant que glauque, un orphelinat en Moldavie, mini enclave entre Roumanie et Ukraine, ex territoire confetti de l'immense ex URSS, qui
acquiert son indépendance en 1991. Cela ressemble à un pays imaginé par un auteur de BD ou bien un conte transylvain ; on n'est pas très loin des deux hypothèses car l'auteur s'appuie sur une
dure réalité pour caricaturer de façon allégorique un pays rongé par la misère et les solutions de pis-aller, dans les remugles d'un soviétisme défunt et les effluves d'une Europe Eldorado.

Le récit se déroule dans une petite bourgade autour d'un orphelinat, véritable hospice pour enfants perdus qui s'en échappent d'ailleurs tant les conditions de vie sont misérables, la direction
détournant à son profit l'aide humanitaire européenne. Ils vivent alors de larcins, mendicité, prostitution et magouilles diverses.

L'un des orphelins, Nicolae, est retrouvé mort : "les rats avaient rognés son nez et ses oreilles. Une moitié de sa lèvre inférieure manquait". Épileptique, il a été abandonné à la
naissance par sa mère prostituée, partie pratiquer son art en Italie comme nombre de jeunes femmes moldaves, laissant à la maison les hommes, chargés d'embellir le logis avec l'argent envoyé.
Plus précisément, elle l'a laissé à sa mère qui, ne pouvant assumer le handicap de Nicolae, l'a abandonné à son tour dans cet épouvantable orphelinat-mouroir... en toute bonne conscience.

A l'annonce de la mort de son fils, alors qu'elle a réussi à épouser un italien bien brave et bien vieux, qui rempli ses placards de vêtements aussi nombreux que coûteux, la fibre maternelle
l'emporte et sans explication elle rejoint la Moldavie pour offrir à ce rejeton inconnu une sépulture digne.

Grâce à la bienveillance du brave vieil italien désespéré, le lecteur apprend que son épouse a laissé à ce fils mal-né des carnets de notes pleins de recommandations. Traduites d'un roumain à
empreinte russe, ces notes aux caractères inconnus des traducteurs italiens sollicités ne furent déchiffrées que par les prostituées consœurs dont l'émotion traduit le même mal de vivre. On ne
peut guère parler d'enseignement, mais de souffrance, de bouée de sauvetage, d'ancrage à un lien maternel mais aussi à une mère patrie.

"Soit bon et gentil
Que tu ailles avec envie
A l'école de la vie" (...)

"Écoutes les conseils de maman
Et puis tu seras président
Ce rêve, tu dois l'accomplir"
.

L'auteur manie la caricature burlesque et l'horreur macabre avec la même conviction, une authentique intransigeance littéraire, ni fleurs, ni couronnes, avec des histoires à tiroirs inattendues,
des pleurs contenus, des rires retenus, des regrets entendus, un avenir attendu...

Le récit n'est pas seulement entre science et conscience mais aussi entre essence et connaissance de ce petit bout d'Europe mi-roumain, mi-russe, sur lequel ne flotte qu'un drapeau fragile.
Sabatie Bastovoi, avec son expérience en hôpital psychiatrique et son engagement dans le culte orthodoxe comme moine, est un écrivain qui compte dans cette communauté souffrante, si peu connue de
l'Europe.


Raymonde Roman
( Mis en ligne le 28/05/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd