L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 novembre 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Qu’est devenu le joli moi de mai ?...
Patrick Rambaud   Les Aventures de Mai
Grasset Le Monde 2018 /  18 € - 117.9 ffr. / 216 pages
ISBN : 978-2-246-81763-5
FORMAT : 13,2 cm × 20,5 cm
Imprimer

Pour les trente ans de Mai 1968, Patrick Rambaud avait écrit pour Le Monde (coédition Grasset & Fasquelle/Le monde) un roman «historique» se déroulant du 4 au 30 mai 1968, avec un épilogue désabusé. À l’occasion du cinquantième anniversaire, ce texte est réédité. On peut donc le relire avec un double regard : qu’écrivait-on en 1998 sur mai 1968, comment le lit-on aujourd’hui, alors que les acteurs, alertes baby-boomers sont désormais grands-parents ?...

Auteur prolifique à la plume vive et incisive, souvent très drôle, Patrick Rambaud appartient à la génération 68, il est né en 1946, et en mai. Il est comme un héros du roman sous les drapeaux pour effectuer son service militaire dans l’armée de l’air. Il devient journaliste et travaille à Actuel, magazine inclassable, ouvert à la contre-culture des années 1970, française ou internationale. Parallèlement, il publie de nombreux pastiches (souvent avec son cousin M-A Burnier) et loue sa plume comme nègre. Il est aussi l’auteur de nombreux romans, et également des Chroniques du règne de Nicolas Ier, de François le Petit, etc.

Les Aventuriers de Mai répond à une demande d’E. Pleynel, alors directeur de la rédaction du Monde, pour écrire une sorte de roman feuilleton. Patrick Rambaud a inventé quelques personnages emblématiques de la période : étudiants des beaux quartiers exilés pour cause de sectorisation dans le nouveau campus de Nanterre, préfet de police bienveillant, flic de base excédé par les manifestations, deux pères députés gaullistes anciens résistants, De Gaulle et son premier ministre Pompidou. Tout est possible ou presque… du moins les héros l’imaginent-ils un temps, sans trop y croire...

Patrick Rambaud retranscrit l’atmosphère de joyeux désordre, d’insouciance et de liberté conquise dans tous les domaines. Une France prospère, dans laquelle l’information circule grâce aux transistors d’invention récente et aux radios périphérique plébiscitées par les jeunes. L’Odéon occupé, la Sorbonne, les manifestations étudiantes, mais aussi celle du jeudi 30 mai qui sonne le glas des aventures…

Un épilogue en demi-teinte : les deux principaux héros sont devenus l’un journaliste et le second à la tête de l’agence de voyage de ses parents. On retient le regard critique pourtant du premier sur sa fille et sa génération : «La jeunesse fin de siècle est sage, inquiète, menacée, corvéable, concrète ; en Mai nous étions turbulents, menaçants, individualistes, généreux par principe quand eux le sont par nature», et le constat ultime du héros de cette nouvelle Éducation sentimentale : «je suis décalé».

Un texte de lecture agréable qui n’apprendra pas grand chose aux «papy boomers», mais qui est un joli «roman historique» sur ce mai parisien et ses illusions…


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 27/06/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd