L'actualité du livre Mardi 25 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

La Diagonale du Vide
Daniel Hébrard   Du feu de Dieu
Julliard 2018 /  19 € - 124.45 ffr. / 268 pages
ISBN : 978-2-260-01929-9
FORMAT : 13,3 cm × 20,6 cm
Imprimer

Le style prend d’emblée, comme un éboulement, rocailleux, précipité, et fluide pourtant, qui plante un décor et le déroule de la première à la dernière page : les Cévennes au mitan du XXe siècle, montagnes noires, hameaux perdus, châtaigniers, chèvres et pierres sèches.

Samuel naît et grandit dans une famille de... bouseux, paysans alcooliques, femmes taiseuses, une famille dont les violences sont contenues par la religion. Descendant de camisards, Samuel porte le corset de la Réforme, studieux, mutique, d’une sobriété rembourrée de névroses : le goût des plaisirs ne viendra que bien plus tard. "(...) il avait acquis une mentalité de vieillard, retraité de la joie sans l'avoir connue vraiment".

Tout débute dans la guerre, résistance, maquis, marché noir. Le père de Samuel devient maquisard et entre en religion, une autre, celle rouge des syndicalistes, qui, à la Libération, le font quitter son village pour Alès, ville ouvrière, contrée industrieuse. Samuel grandit là et devient homme, à temps pour découvrir l’Algérie et ses massacres (des pages cinglantes, qui sifflent des airs âpres sur la bêtise humaine et le poison patriotique). Puis retour au bercail et l’entrée dans la vie adulte, comme fonctionnaire à Nîmes alors que, plus haut, les montagnes font le deuil des anciens et accueillent de nouvelles tribus, hippies chevelus avant que ne débarquent les néo-ruraux.

Daniel Hébrard déroule et détaille l’itinéraire à la fois différent et banal d’un Français moyen des Trente Glorieuses, dans une version plus sombre, où l’humain luit mais demeure sale. Un Forrest Gump dans la Diagonale du vide, une France à la fois marquetée, hantée, oubliée et reconstruite par l’Histoire. Une plume sensuelle, tour à tour excitante (l'amie Nelly et son innocente impudeur...) ou répulsive (la torture en Algérie), pour dire la vie d'un homme qui se tut et se contint, de l'enfance au soir de la vie.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 13/07/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd