L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 avril 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L’archange des prisons
Alexandre Najjar   Harry et Franz
Plon 2018 /  17,90 € - 117.25 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-259-26499-0
FORMAT : 13,1 cm × 21,1 cm
Imprimer

Ces deux êtres n’auraient jamais dû se rencontrer : Harry Baur, célèbre acteur de cinéma muet puis parlant (il a joué sous la direction de Maurice Tourneur, Abel Gance, Julien Duvivier, souvent des rôles de Juifs) et l’abbé Franz Stock, recteur de la mission catholique allemande à Paris pendant l’Occupation, et aumônier des prisons, même après la guerre.

Harry Baur est soupçonné d’être juif et est enfermé à la prison du Cherche-Midi. La mission de l’abbé Stock le conduit naturellement sur le chemin de l’acteur. Secondé par une jeune étudiante en lettres, l’homme d’Eglise décide de mener son enquête pour tenter de disculper Harry Baur dont le sort l’a ému. Il demande à certains de ses compatriotes qui occupent la France, mais dont il ne partage pas les convictions, d’intercéder en faveur de l’acteur malgré des difficultés supplémentaires. Car Harry a assisté Gabriel Péri, député communiste et membre du PCF, avant qu’il ne soit exécuté au Mont Valérien. Surtout il lui est reproché d’avoir épousé en secondes noces une femme suspectée comme Juive : Rebecca Behar, actrice comme son mari mais musulmane.

Quelle est la part de vérité dans ce roman ? Franz Stock a bien assisté Harry Baur, mais rien ne permet d’affirmer qu’il l’a fait libérer. La zone du mentir vrai est floue. Alexandre Najjar redéfinit les limites de la fiction, harmonieux mélange du roman et de l’Histoire. «La vérité n’est qu’un point de vue». Le narrateur du récit est le prêtre qui nous conte un épisode historique dans un roman basé sur des faits réels et douloureux. Ce texte peut se lire comme une réflexion sur la volonté de persuasion. L’abbé tente désespérément de faire aimer la France aux Allemands pour qu'ils la respectent mieux. Un bel hymne à la fraternité et à la paix dans une période où l’antisémitisme et l’obscurantisme dominent l'Europe.

«Qu’un être comme Harry Baur soit libéré après avoir été torturé et calomnié (il est mort le 8 avril 1943) conduit à s’interroger sur les raisons de son incarcération et à démasquer les coupables : la vengeance de l’Histoire est aussi un plat qui se mange froid».

Le procès en béatification de l’abbé Stock s’est ouvert le 14 novembre 2009. Alexandre Najjar, avocat né au Liban en 1967, est l’auteur de plus de trente livres, surtout sur Beyrouth et le Liban. Il dirige l’Orient littéraire.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 31/08/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd