L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 26 janvier 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Casser le code
Pablo de Santis   La Fille du cryptographe
Métailié - Bibliothèque hispano-américaine 2018 /  22 € - 144.1 ffr. / 384 pages
ISBN : 979-10-226-0809-1
FORMAT : 14,0 cm × 21,5 cm

François Gaudry (Traducteur)
Imprimer

. «Nous sommes capables de trouver la signification de n’importe quel message codé, à l’exception de celui qui vous est destiné». A Buenos Aires en 1968, Miguel Dorey, jeune universitaire avec un problème d’audition, se lance dans l’étude de la cryptographie. Il devient le disciple du maître en la matière, Ezequiel Colina Ross, un homme reconnu mais marginalisé. Malgré la dictature, Miguel fonde un cercle de cryptographes au sein de l’université, avec quelques étudiants et Eleonore, la fille de Ross qui devient sa compagne. La cryptographie sert à décoder des messages secrets et explique la façon de les déchiffrer, par exemple par la fréquence d’apparition des lettres dans chaque langue. C’est une science commune aux cryptanalystes chargés de décoder les messages ennemis (comme la machine Enigma allemande), et aux archéologues qui essaient de comprendre les langages hermétiques des civilisations anciennes.

En 1969, l’Argentine connaît son ''mai 68''. La grogne étudiante se communique aux milieux ouvriers et syndicaux qui s’insurgent contre le pouvoir autoritaire. Ces «puebladas» sont des révoltes urbaines spontanées qui entraînent des affrontements violents (barricades-incendies) : le 30 mai, une grève générale surprend le pays. Le cercle, milieu paisible et purement intellectuel, hors du temps et loin des conflits, est peu à peu infiltré par des individus qui le transforment en base arrière de la révolution. Quand les militaires prennent le pouvoir, ils arrêtent les étudiants du cercle pour les enfermer dans un sous-sol insalubre et les obliger à déchiffrer des dizaines de documents saisis par la dictature. Certains sont tués, la répression est terrible.

Miguel décode par hasard un message aux implications dangereuses pour son entourage. Il parvient à cacher sa découverte à son geôlier, le major Blasco. Il est relâché après plusieurs mois de détention. Mais ce message maudit le poursuit jusque dans son exil à Rome puis à son retour en Argentine.

Le roman expose la vie et la mort de ce cercle dans le contexte militaire particulier de l’Argentine de l'époque. Plusieurs intrigues s'entrecroisent : les relations compliquées entre Miguel, Colina Ross et Eleonore, les recherches de Miguel sur Maldany, un cryptographe anglais auteur d’un code, le message sur les lèvres de la mère d’Eleonore, qui jouait dans un film avant sa mort. Le lecteur est plongé dans un monde d’énigmes et de secrets, dans lequel la réalité se cache entre les lignes, dans les non-dits ou derrière les codes. Où le climat de paranoïa est exacerbé par le contexte politique.

L’écriture est énergique, claire, journalistique. Pablo de Santis démontre avec brio que la cryptographie, hobby de quelques érudits, devient un outil bien réel au service d’enjeux politiques. «Les rumeurs sont le brouillon des mythes».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 19/09/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd