L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Marche funèbre
Olivia Resenterra   Nécrologie du chat
Serge Safran Editeur 2019 /  14,90 € - 97.6 ffr. / 156 pages
ISBN : 979-10-97594-21-3
FORMAT : 12,5 cm × 19,1 cm
Imprimer

Le court récit d’Olivia Resenterra débute comme une mise en scène de théâtre ou le scénario d'un court métrage. Les éléments du décor sont posés : le hall de l’immeuble et ses accessoires ; boites aux lettres, sapin de Noël tout déplumé. Anna, femme élégante, en long manteau noir à col de fourrures et bottes noires, descend l’escalier, un panier à chat à la main. Elle soliloque, hésite, semble perdue. Elle voudrait l’aide de la concierge qui la rejette. Elle cherche simplement un endroit pour enterrer son chat, mort le matin.

Ainsi débute une longue errance de trois jours dans le froid hivernal. Anna marche sans but. Elle rencontre un paysan qui l’emmène chez lui et la fait dormir ; mais sa jeune dame de compagnie, jalouse, chasse Anna au petit matin. Elle continue toujours à pieds, partage le casse-croûte d’une famille de cyclistes, assez caricaturale. Nouveau départ vers le cimetière des animaux dont le gardien lui explique que les chats et les chiens ont des carrés différents. La solution ne lui convient pas et la voilà repartie sur la route. Le brouillard tombe, elle devient une ombre presque invisible... que ne voit pas une automobile...

A partir de là, le roman s’accélère et tout bascule dans le cauchemar. Ana devient floue comme son chat, alors que les autres personnages sont très concrets, réalistes, dans la vraie vie. La narration colle au plus près du motif, photographique, sans fioriture. L’écriture est fluide, efficace, maîtrisée, le récit parle de l’isolement, de la solitude, de l’incommunicabilité, de la mort, et, surtout, de l’incohérence qui peut nous habiter lors d’événements nous affectant particulièrement. Le rythme lent des phrases souligne le désarroi, l’errance d’Anna.

Un court roman de l’absurde, sans concession, empreint d'une saveur mélancolique.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 10/05/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd