L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 19 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le Radeau de la Méduse
Marie Darrieussecq   La Mer à l'envers
P.O.L 2019 /  18,50 € - 121.18 ffr. / 256 pages
ISBN : 978-2-8180-4806-1
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Marie Darrieussecq tire et retisse les fils de sa vie, les personnages de ses précédents romans, leurs univers - Paris, le Pays basque - pour parfaire ce drap tout aussi littéraire que social, que l'on appellera son oeuvre. Avec La Mer à l'envers, elle propose un roman très convainquant, quand d'autres pouvaient décevoir. Ici plus qu'ailleurs, la romancière se joue des clichés avec une très belle habilité, et un indéniable talent autofictif.

Les clichés : nous, notre époque, la France de Macron, l'Amérique de Trump, l'Europe du Brexit et de la crise des réfugiés, un Occident aux classes moyennes moribondes. "Ce malaise qu'en dessous les pauvres, au-dessus les riches". Rose Goyenetche est à nouveau l'anti-héroïne de ce récit ; sa non-aventure débute au moment des fêtes dans une croisière en Méditerranée, dont
"l'univers mauve et doré sentait la saucisse et le Shalimar".

Le paquebot croise un navire encombré de nigériens pour la plupart ; Rose croise le jeune Younès et lui offre l'iPhone de son fils Gabriel, et un gilet à capuche. Sur ce bateau pour êtres moyens et définitivement pas riches, Rose croise ceux qu'elle appelle les Péruviens philippins, parce qu'un racisme ordinaire mâtiné de classisme ordinaire confond tout ce lumpenprolétariat venu du... Sud...

Le roman fait se retrouver Rose et Younès à Calais quelques mois plus tard, alors que Rose et sa famille ont fuit Paris - trop chère, trop polluée, trop d'attentats - pour le bercail basque. Younès est adopté, requinqué, préparé à passer la Manche... Le fils ado est placide, ado quoi... bien que, secrètement, il écrive son premier roman. La fille, enfant, est rongée d'eczéma. Le mari... boit trop et vend des biens immobiliers. Rose est psychologue et un peu sorcière aussi. Son amie Solange se pavane en Californie ; tous personnages croisés dans plusieurs romans de Marie Darrieussecq, figures aussi étrangères que familières donc.

Le tout donne une fable hyper-contemporaine, écrite d'une encre précieuse, joueuse des mots, moqueuse de ces archétypes qui nous résument tous si bien, finalement.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 09/09/2019 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Il faut beaucoup aimer les hommes
       de Marie Darrieussecq
  • Clèves
       de Marie Darrieussecq
  • Le Pays
       de Marie Darrieussecq
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd