L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 22 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Amour, haine et violence
Mayumi Inaba   La Valse sans fin
Philippe Picquier 2019 /  14 € - 91.7 ffr. / 140 pages
ISBN : 978-2-8097-1432-6
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm

Elisabeth Suetsugu (Traducteur)
Imprimer

Mayumi Inaba (1950-2014) écrivait depuis l’adolescence de la poésie, des nouvelles et des romans. Elle est connue pour son amour des chats auxquels elle a consacré un livre de mémoires. Paru au Japon en 1992, La Valse sans fin est un de ses récits les plus sombres. Fondé sur l’histoire authentique d’un couple mythique japonais dans les années 70, le livre décrit, à la première personne, la descente aux enfers de deux artistes. Izumi Suzuki, la narratrice, est une écrivaine en devenir, qui a un certain succès littéraire ; Kaoru Abe, saxophoniste de free-jazz, voit son rêve se briser à cause d’une overdose de sédatifs.

C’est une histoire de passion-haine absolue, jusqu’à la folie et la destruction. En février 1986, Izumi raconte leur histoire, encore traumatisée et culpabilisée par la mort de Kaoru, une mort particulièrement violente, qu’elle aurait pu éviter. Elle a trop subi la déraison, l’inconséquence, l’irresponsabilité de son compagnon pour en ressortir indemne. Elle a même mis sa vie et celle de sa future fille en danger. On découvre l’intensité dramatique de leur existence dans ce qui ressemble à un journal intime, un cahier de souvenirs. Izumi revient sur les derniers instants de sa vie, en particulier entre 1973 et 1978 lors de leur vie commune.

Cela donne un roman âpre et poignant, violent parfois quand la drogue, le sexe et l’alcool prennent le dessus pour apaiser le mal de vivre de deux écorchés vifs, leur relation tumultueuse et létale. «Aujourd’hui encore, j’ai vu Kaoru. Voilà plus de sept ans qu’il est mort mais je continue à passer mes nuits avec lui. Adossé à un mur de la chambre, la tête légèrement penchée selon mon habitude, les paupières lourdes, il garde les yeux fixés sur moi».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 11/09/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd