L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 23 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Écriture réparatrice
Eléonore Pourriat   Histoire d'Adrián Silencio
JC Lattès 2019 /  19,90 € - 130.35 ffr. / 426 pages
ISBN : 978-2-7096-6345-8
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Actrice, scénariste, réalisatrice, Eléonore Pourriat publie son premier roman avec cette Histoire d’Adrian Silencio. La couverture porte bien la mention roman, mais tout dans le récit laisse penser à une forte part d’autobiographie. Écrit à la première personne, le livre s’ouvre ainsi : «Il y a ce que je sais, ce que je crois, ce que je crois savoir, et évidemment tout ce que je ne sais pas et tout ce que je ne saurai jamais».

Sur le point de partir s’installer en famille à New York, la narratrice, Cléo, emporte dans ses bagages un vieux cartable, confié par sa mère. Le cartable a une histoire : son grand-père, Adrian Silencio, l’a trouvé un jour dans le métro et l’a utilisé pour y ranger tous les documents auxquels il tenait, lettres, documents administratifs, photos… Cléo n’a de ce grand père qu’elle n’a pas connu que des images fragmentaires : il était musicien, espagnol (donc venu en France avant la guerre il a nécessairement fui la dictature franquiste), jouait dans des orchestres de tango. Il n’a jamais épousé la grand-mère, Vivianne Boitard, à qui il a fait trois enfants et avec qui il a formé un couple aux mésententes nombreuses.

Sur cette trame fragile, Cléo imagine ; puis, depuis Brooklyn, en sortant un à un les documents du cartable, en s’aidant d’internet, formidable outil de découverte, elle parvient peu à peu à reconstituer une vie, proche et différente de l’idée qu’elle s’en était faite et du récit familial. Une vie faite de déchirements, qu’elle s’emploie à raccommoder en retrouvant la partie espagnole de la famille.

En remontant le passé, Cléo s’arrime mieux au présent. Par bribes, par petites touches, elle fait revivre Adrian, son histoire personnelle d’exilé, le poids sur les enfants des silences et des refus et la réparation possible des blessures grâce à la tâche entreprise par Cléo. Eléonore Pourriat a glissé dans son texte des photographies en noir et blanc qui ajoutent à l’émotion du récit. Comme Christine Montalbetti (Mon ancêtre Poisson), publié lors de la même rentrée littéraire, mais sur un ton différent, Eléonore Pourriat éprouve le besoin de remonter le temps pour mieux comprendre un ancêtre clé dans la légende familiale, et ainsi mieux s’ancrer dans le présent et sans doute mieux affronter l’avenir, avec ou sans enfants à qui transmettre…

Un roman construit sur une énigme, celle du silence volontaire d’Adrian sur ses origines, ou tout au moins du silence observé dans sa famille française. Silence ? Ignorance ? Refus d’imaginer, peur de trouver une vérité dérangeante ? Dans sa quête Eléonore Pourriat dévoile un «secret de famille» et illustre une nouvelle fois l’idée que le silence est mortifère pour les générations successives, mais qu’il peut être rompu et que la parole peut alors être libératrice…


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 20/09/2019 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mon ancêtre Poisson
       de Christine Montalbetti
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd