L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 novembre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Ce qui est passé n'est que prologue (William Shakespeare)
Bernard Chambaz   Un autre Eden
Seuil - Cadre rouge 2019 /  19,50 € - 127.73 ffr. / 342 pages
ISBN : 978-2-02-133127-1
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Romancier, poète et historien, Bernard Chambaz exerce dans ce texte l'ensemble de ses talents. La trame du récit est bâtie de trois brins tressés, le conteur et son "amoureuse", Martin le fils disparu et Jack London, personnages lancés sur un road-trip où la fantaisie et l'amour débordent dans les herbes sauvages et les lagons bleus.

"Jack est né en juillet 76, exactement comme Martin, à un siècle de distance, lui le 12, Martin le 15", faisant d'eux, à la quarantaine, des "inséparables"... non sous terre mais dans les vertes prairies de l'éden, chapardant des cerises et devisant avec un ours du nom de Martin... évidemment.

De Jack London, nous ne connaissons en fait que peu de choses sinon son goût pour la nature et l'aventure, et ses romans : Croc blanc, L'Appel de la forêt et bien sûr Martin Éden. L'auteur nous en montre le côté féminin, délicat et fantasque ; c'est d'ailleurs la première phrase du roman : "Jack London est une femme "qui pourrait porter" une robe en feuilles de cocotier". L'auteur s'attache néanmoins à retracer son parcours de baroudeur opportuniste de la moindre aventure, et d'écrivain amoureux des lettres.

Le travail d'historien est remarquable, admirablement écrit, méticuleusement documenté et enjoué. Jack doit frissonner de bonheur d'une telle reconnaissance dans cette maison du capricorne (le signe astrologique) qui est désormais la sienne pour une éternité à sa mesure... ou à sa démesure. Le travail de poète : quel talent ! Chambaz nous chamboule par la magie des mots, des situations, des descriptions, feu d'artifice intérieur à la scénographie millimétrée. Nous pouvons y entrevoir le petit prince de Saint-Exupéry, l'Alice de Lewis Caroll, le philosophe dans les bois d'Henri Thoreau, la route de Kerouac ; chaque lecteur pourra y retrouver ses propres références poétiques

Le travail de romancier est d'une habilité désarmante, l'entrecroisement des destins dans une quête commune emporte le lecteur bien plus loin que la biographie de London, il l'emmène dans une réflexion philosophique un peu à la Voltaire, un conte à la mesure de l'humain et à l'usage de l'humain, c'est d'ailleurs la dédicace du roman : "Aux morts, pour qu'ils vivent. Aux vivants, pour qu'ils aiment" (Joseph Delteil).

Si dans cette rentrée littéraire, un livre vaut vraiment d'être lu, même en décembre au coin d'un bon feu, ou en été avec quelques grains de sable coincés dans les pages, c'est incontestablement Un autre Éden de Bernard Chambaz.


Raymonde Roman
( Mis en ligne le 14/10/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd