L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 26 janvier 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Entre deux plaques
Shubhangi Swarup   Dérive des âmes et des continents
Métailié 2020 /  22 € - 144.1 ffr. / 361 pages
ISBN : 979-10-226-1024-7
FORMAT : 14,0 cm × 21,5 cm

Céline Schwaller (Traduction)
Imprimer

Tout commence avec un couple d’amoureux : Girija Prasad est un indien formé dans les meilleures universités anglaises, gentiment acculturé et désormais en charge des forêts des îles d’Andaman, à mi chemin entre l’Inde et la Birmanie. Sa bien aimée, Chanda Devi, est plus singulière, parle aux fantômes et aux arbres, sent l’avenir, discute avec les éléphants… Ils s’aiment, sans vraiment se comprendre, et partagent leurs vies dans une nature fantasque et sauvage. On est à la fin des années 40 et l’Inde, indépendante, rêve de grandeur.

Mais les îles Andaman sont une nature difficile, dangereuse même, où la mousson et les scolopendres peuvent vous rendre fou. Girija n’en est pas moins attaché à son île, qui se rattache à l’Himalaya. Fasciné par la dérive des continents et la tectonique des plaques, il en enseigne à sa fille la poésie, une poésie qui se répand d’un personnage à l’autre, et finit par imprégner toute l’histoire de l’Inde.

Etrange roman, porté par un souffle et une écriture poétique, comme une déclinaison indienne du réalisme magique latino américain. Shubhangi Swarup, bien traduite, nous entraîne dans un roman choral où les divers personnages (outre le couple initial et leur fille, leur servante Mary, son fils Platon – un révolutionnaire professionnel -, Thapa, un contrebandier un peu las, etc.) parcourent une Inde complexe et fantasmée, partagée entre l’espoir, la pauvreté, les tensions politiques, etc. Le style est beau, ample et profond, avec de jolies formules et un art subtil du portrait.

Mais le roman pèche par son manque de cohérence et, plutôt qu’une intrigue, c’est un kaléidoscope de personnages qui, d’un chapitre à l’autre, errent et se questionnent, vaguement liés par quelques problématiques secondaires. On est certes porté d’emblée par un ton, un style et surtout un regard sur une Inde (ou plutôt un finistère de l’Inde, ces îles Andaman) onirique… mais au bout d’un moment se pose l’inévitable question de comprendre ce que l’on fait là et ce qui se passe.

Peut être plus une succession de nouvelles avec un fil directeur qu’un véritable roman. Les amateurs d’histoire indienne apprécieront néanmoins ce ton et cette plume singulière.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 27/03/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd