L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 8 juillet 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Existe-t-Il ?
François Dubreil   Le Linceul
Pierre Téqui 2020 /  21,90 € - 143.45 ffr. / 410 pages
ISBN : 978-2-7403-2229-1
FORMAT : 15,2 cm × 22,0 cm
Imprimer

La couverture blanche du roman est illustrée par la sculpture de Giuseppe Sammartino, ''il Cristo velato'', Jésus mort et recouvert d’un linceul transparent, taillé dans un seul bloc de marbre. Cette prouesse artistique peut être admirée à Naples, chapelle San Severo. «Le Suaire de Turin était effectivement considéré par des millions de personnes comme le linge mortuaire ayant enveloppé le Christ au tombeau, sur lequel s’était miraculeusement imprimée l’image du corps du supplicié». En 1988, la datation au carbone sur des échantillons a révolutionné les croyances en lui attribuant une origine médiévale. Mais le culte demeure malgré le mystère : est-ce une icône religieuse ou le vrai Saint Suaire ? De longues files de croyants prient devant la Sainte Relique ouverte pour chaque ostension. La prochaine aura lieu fin 2020.

Au début du récit, le pape François accepte le défi d’un milliardaire australien, Jonas Trust, athée après avoir été victime de pédophilie dans son enfance, d’effectuer une nouvelle datation qui prouverait la vraie nature du Linceul : témoignage authentique de l’existence de Jésus ou fausse relique médiévale ? Sa Sainteté invite Paul Brouard, éminent archéologue français en remplacement du professeur émérite italien Pietro Moricca, spécialiste de la Religion vraisemblablement assassiné, ainsi que l’assistante du défunt, sa fille Nina, descendante d’une illustre famille bavaroise très fortunée. Elle va faciliter les déplacements de la petite équipe complétée par Olivier Delaunay, ami que Paul a retrouvé, lui aussi archéologue. Une commission paritaire de six membres est créée avec les experts nommés par le Vatican et ceux désignés par Jonas Trust. Les trois amis doivent diriger la datation et résoudre l’énigme de la mort du professeur Moricco.

Une enquête historique et difficile débute pour eux, ponctuée de voyages en Europe, jusqu’à Istanbul, digne du Da Vinci Code avec bien sûr les chausse-trapes des ennemis (en Italie, la Mafia n’est jamais loin...). Le suspens demeure jusqu’à la fin du roman. Le point de départ est Turin où se trouve la châsse de verre blindée qui cache le Suaire. A la recherche d’indices antérieurs au XIIIe siècle, l'équipe va à Paris et visite la Sainte Chapelle, joyau d’art gothique construit par Saint-Louis pour y garder les reliques récupérées pendant ses croisades, comme la couronne d’épines. Ils échouent dans leur recherche d’un médaillon et voient brûler, impuissants, le 15 avril 2019, Notre Dame de Paris.

«Si le linceul est authentique, il est forcément passé de l’Orient vers l’Occident». Où trouver une trace de ce passage ? L’auteur dévoile des lieux inconnus comme le monastère de Daphni en Grèce ou la petite église orthodoxe à Istanbul. Rien n'arrête les enquêteurs, soutenus par la logistique vaticane et la fortune de Nina qui leur permet de séjourner dans des hôtels de légende. Vont-ils trouver les preuves pour la nouvelle datation, si elle a lieu ?

Le Linceul clôt une trilogie qui comprend La Couronne puis Le Tombeau. Dans cette épopée, les reliques chrétiennes vénérées par environ un milliard deux cents millions de fidèles sont essentielles. C’est la crédibilité de l’institution qui est en jeu. La foi est trop précieuse à toutes ces âmes pour être galvaudée. Avec Le Linceul, François Dubreil se pose la question fondamentale de la valeur religieuse des reliques de nos jours, artéfacts aux propriétés extraordinaires ou signes matériels de l’existence d’une dimension surnaturelle avec l’existence de Dieu. D'une écriture claire, sobre, le roman rappelle le problème, et propose des hypothèses mais sans aucun prosélytisme.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 15/06/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd