L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 28 octobre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Amour à mort
Jean-Noël Schifano   Anna Amorosi
Gallimard - Blanche 2020 /  12,50 € - 81.88 ffr. / 123 pages
ISBN : 978-2-07-289985-0
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Ah ! L’Italie des années 60, la Dolce Vita, quand on jouissait sans entraves, son érotisme échevelé, son ivresse de vivre chez les classes aisées immorales bien que tout près du bénitier, de la loge P2 et des scandales du Vatican, l’Italie des journaux à sensations. Elle est là, dans avec cette chronique amoureuse d’un genre vénéneux, et sensuel. Jean-Noël Schifano, mi-sicilien, mi- lyonnais, a vécu seize ans à Naples, il a écrit une quinzaine de livres inspirés par cette ville, traduit les romans d’Umberto Eco, Elsa Morante, Italo Svevo, Elena Ferrante et tant d’autres. Il se ici fait l’écho d'une histoire racontée par son alter ego italien Giannatale.

Le narrateur est très proche de l’héroïne Anna, il lui sert de confident, secrètement amoureux aussi ; elle lui raconte ses secrets sans pudeur, en toute confiance. Il revit cette décennie de folie (les années 60-70) au travers de la vie décousue du couple que forme Anna, napolitaine modeste, et son mari richissime et politiquement marqué par le fascisme, le comte Roberto Clerici Venosa. Après avoir été violée dans une sacristie napolitaine par un vieux prêtre dépravé, Anna promène sa sensualité exacerbée dans ses propriétés, ses îles discrètes, sur un yacht baptisé Kronos, en suivant son mari.

La vérité est plus sordide. Elle a fait un pacte avec le diable : impuissant, le comte ne peut avoir de satisfaction sexuelle qu’en regardant sa femme aimer d’autres hommes, de jeunes étalons vigoureux choisis par lui et payés chèrement. La jeune femme y trouve son compte, elle qui a perdu sa pudeur et ses illusions depuis longtemps ; elle se sait belle, un corps parfait créé pour l’amour... jusqu’au jour où elle tombe amoureuse de Gennaro, un beau brun plus jeune qu’elle. L’issue sera tragique, le 30 août 1970, et à la hauteur des scènes torrides exigées par le mari. Le narrateur est toujours prêt à recueillir les confidences sordides de son amie de cœur. Il semble d'ailleurs un peu voyeur et se repaît de détails croustillants dévoilés sans honte, lui qui est en retrait de ces bacchanales où Anna, fière de sa plastique et de l’amour pervers de son mari, finit par se lasser...

Le récit, enflammé, pédant aussi, avec une surcharge de références mythologiques, assurément baroque, dit la culture encyclopédique de l’auteur qui semble avoir besoin de cette abondance de références pour faire passer l’histoire de ces vies sulfureuses, dans une décennie de feu. Le roman a des accents autobiographiques déguisés et manque de légèreté. C’est sans doute le choix de l’auteur, une manière de faire accepter le côté répugnant de l’histoire. «Avant, Giannatale, ce n’était qu’un jeu, un joyeux et singulier passe-temps, j’y ai pris aussi du bon temps qui tombait de temps à autre selon les rencontres, selon notre humeur (…). Mais maintenant, il faut que je le contente au moins trois fois par semaine. Roberto en veut trop. J’ai l’impression d’être une vraie pute».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 16/12/2020 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd