L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 16 mai 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L’été meurtrier
Olivier Schefer   Un saut dans la nuit
Arléa - La Rencontre 2021 /  17 € - 111.35 ffr. / 113 pages
FORMAT : 12,6 cm × 20,6 cm
Imprimer

Eté 1983, à Saint-Béat, près de Toulouse, lieu connu pour sa carrière de marbre, François, solitaire, s’ennuie paresseusement. Il est en vacances dans la maison familiale, au bord de la Garonne dont le débit et la fureur varient selon les orages, toujours sauvage et puissante. Il s’évade en vélo, libre, les parfums des plantes sauvages exacerbés par la chaleur du Midi. Adolescent parisien, il devient l’ami d’un gars des champs, Jean, fils de la ferme Gesse. Chaque été, ils se retrouvent l’après-midi pour se défouler dans la nature et en montagne, ils se défient dans des acrobaties dangereuses. François est heureux d’avoir un ami... un ami à qui il sauvera la vie ; Jean, tombé dans la Garonne sans savoir nager, doit en effet son salut à François et un vieux tronc pourri.

L’année de ses quinze ans, François connaît aussi Geneviève, dix-sept ans, la sœur de Jean, une femme-enfant solaire au sourire rayonnant. Elle lui fait découvrir le château de Géry, bâtisse de la Renaissance inhabitée sauf en hiver. «Geneviève était d’autant plus intimidante qu’elle ne paraissait pas l’être. Son naturel me désarmait. Elle était souvent silencieuse et s’absentait alors dans son monde». Ils s’aiment et François s’éloigne de son enfance insouciante et innocente. Le vingt-sept août 1983, les trois amis se retrouvent dans le château pour un repas aux chandelles de fin de vacances. Un peu avant minuit, l’orage éclate et ils quittent les lieux, très éméchés. Le drame qui suit change pour toujours la vie de François. Trente ans plus tard, François reçoit un mail de Jean lui donnant rendez-vous à la carrière de marbre, il veut lui remettre un objet lié à leur secret d’antan...

Olivier Schefer est maître de conférences d’esthétique et de philosophie de l’art à la Sorbonne, spécialiste du romantisme allemand. Il a écrit de nombreux essais mais ce court roman initiatique est son premier. Qui se lit d’une traite. Le lecteur est fasciné par cette histoire inattendue et déchirante, ce premier amour si pur et le drame implacable, tandis que les années n’effacent pas le souvenir douloureux et maudit pour ces adolescents dont la vie intérieure a été fracassée. L’écriture, délicate mais efficace, porte un imaginaire romantique. La nature très présente rappelle les films d’André Téchiné, tous tournés dans le Sud-Ouest. Ici aussi, l’éveil d'adolescents à la sensualité embrase tout. «Ce visage de ma jeunesse surgissant d’outre-tombe, je devinais le tremblement de ses doigts, la spontanéité de son désir, son visage penché sur la feuille».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 21/04/2021 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd