L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 4 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

A l'ombre de Matisse
Dominique Sampiero   L'Odalisque
Flammarion 2000 /  15.27 € - 100.02 ffr. / 203 pages
ISBN : 2-08-067816-7
Imprimer

Un vieil homme contemple de son lit de souffrance la douce lumière d'un appel au départ. Perclus de douleurs, Matisse enrage de sentir ses forces s'amenuiser au fil des jours. La fatigue laisse peu de répit à ses pauvres mains inutiles. Assise à son chevet, Lydia veille soigneusement au repos du maître. Fidèle servante, dame de compagnie ou complice attentionnée, la femme russe pourvoit depuis plus de vingt ans aux journées laborieuses de l'infatigable artiste.

Des images d'enfance succèdent au tumulte des nuits sans sommeil. Déchiré par la pluie, le pays du Nord appelle l'adolescent à des voyages immobiles. Une attrayante boîte de couleurs le convainc de ne pas embrasser la carrière de son père. Son âme audacieuse s'imprègne des étoffes chatoyantes étalées sur les métiers à tisser régionaux. Des années plus tard, un jeune modèle russe pose pour le peintre désormais célèbre. De leur collaboration naît la sublime aventure des papiers collés.

L'Odalisque de Dominique Sampiero retrace les derniers jours d'un couple hors du commun. Alors que l'histoire tente de réhabiliter les épouses oubliées des grands hommes, le tendre attachement de Lydia à Henri Matisse donne une dimension superbement humaine à des oeuvres hors du commun. "J'en apprends plus sur moi-même à travers les portraits qu'il a faits de moi", avoue respectueusement l'ancienne émigrée. Le journal intime de cette humble femme rend compte de son immense vénération pour l'exigeant vieillard.

Cette stimulante lecture éveille l'envie de connaître davantage les relations de travail entre Matisse et son étonnante collaboratrice. Qu'est-ce que cette jeune femme ignorante comprenait à ce travail de Titan ? Dévoué totalement à son oeuvre, l'artiste a-t-il su accueillir avec gratitude la bienveillante abnégation de sa compagne silencieuse ? A la mort de Matisse en novembre 1954, Lydia ne vend aucun des deux tableaux que lui a offerts le peintre, mais les lègue à sa chère Russie natale.

L'attachante odalisque se suicide en 1998, à l'âge de 87 ans.


Christine Gallardo
( Mis en ligne le 16/10/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd