L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 20 avril 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2020
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Léger delirium en fin de soirée
Jean-Pierre Cescosse   Manoeuvres de diversion en attendant la nuit
Flammarion 2000 /  13.59 € - 89.01 ffr. / 159 pages
ISBN : 2-08-067976-7
Imprimer

Après deux recueils de nouvelles, Rimbaud et le CAC 40 et Après dissipation des brumes matinales, Jean-Pierre Cescosse s'inscrit dans la mouvance de nos désenchantés favoris : Michel Houellebecq et Christine Angot.

Dans un monde standardisé, Edouard Simon n'est pas conforme, ni par ses goûts musicaux, ni par ses lectures anachroniques. Il n'entre pas dans le moule ! Il dérange, il agace, on ne l'aime pas. Qui on ? Un mystérieux comité de Surveillance et d'Epuration chargé d'analyser ses faits et gestes. Son cas pose problème. Il ne milite pas, se croit beau, n'affiche pas ses conquêtes. Orgueilleux ? Egoïste ? Et en plus, il ne se met pas en colère, un comble !

Ses amis aussi sont suspects : l'inspecteur Fontier, oiseau de nuit alcoolique, Martial Méchin, atteint d'un cancer en phase terminale à la recherche d'une nouvelle prostituée chaque soir, Ingrid, accro aux cosmétiques, gluante et suicidaire, poursuivie par la furie Eliane. Tous les ingrédients sont rassemblés pour un roman kafkaïen. Mais l'intrigue s'effiloche, s'enlise.

Faute de chef d'accusation pour l'affaire Simon, le comité se désagrège : ce ne sont que pleurs, honte et rancoeurs. Nous restons sur notre faim. Seules les réactions d'Edouard, indifférent à ce cercle en décomposition nous accrochent. Il fuit la médiocrité et l'infamie du monde par toutes formes de volupté : les mots, la musique, les femmes, une sorte de foi S'il touche le fond, l'abîme, c'est pour resurgir, plein de délectation et de désirs.

Un héros sans prétention, proche de nous, de notre soif de vivre au gré de nos coups de gueule et de nos exaltations.


Emmanuelle de Boysson
( Mis en ligne le 28/08/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd