L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 17 août 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L'Arabe errant
Anouar Benmalek   L'Amour loup
Pauvert 2002 /  18.60 € - 121.83 ffr. / 336 pages
ISBN : 2720214582
Imprimer

Six ans avant L’Enfant du peuple ancien (Pauvert, 2000), Anouar Benmalek nous conte, sur fond de Liban des années 1980 dévasté par le conflit israélo-palestinien, la passion tragique de Chaïbane, futur ingénieur algérien, pour Nawal, une Palestinienne étudiante en médecine. Orgueilleuse et farouche, Nawal, qui a vu son père et son frère périr des mains de la milice libanaise, n’en est pas moins prisonnière du destin d’une famille décimée. Ainsi, après un voyage en Ouzbékistan qu’il fait en sa compagnie, Chaïbane perd bientôt la trace de la jeune femme. Tout à sa passion, il décide bientôt de partir à sa recherche.

Dans un style économe, le co-fondateur du Comité algérien contre la torture nous peint ici un monde où la violence et la solitude sont le nouvel alphabet de la vie. Le désespoir s’étend, la folie guette. Rien d’étonnant, par conséquent, à ce que la convivialité, en dehors d’immenses plages de solitude, se résume à de douloureuses secousses de rire, de brèves percées d’humour scatologique qu’on regrette d’ailleurs presque aussitôt. La plongée dans l’horreur des camps syriens de réfugiés puis de la guerre civile du Liban dont est aussi une descente aux enfers du monde intérieur du héros. Livre sur la férocité du réel et la cruauté des sentiments, L’Amour loup joue subtilement de l’oscillation entre la première et la troisième personne. Tantôt en effet la narration est assumée par Chaïbane, tantôt sa geste désespérée est vue à distance à travers le regard du narrateur omniscient. Une manière, peut-être, de faire entendre que, dans la question de la vérité, la subjectivité et l’objectivité sont à égalité.

"Heureusement, l’être humain est lâche. Cela le rend capable de vivre, c’est-à-dire, plus prosaïquement, de se fabriquer les moyens pour supporter longtemps la compagnie de ses défaites."A l’image de cette sentence, et comme pour mieux se garder de tout pathos, Chaïbane est décrit sans complaisance, personnage proche des antihéros de cette humanité postmoderne qui a fait depuis longtemps le deuil de ses illusions. Anouar Benmalek n’a pas son pareil pour évoquer la monotonie de la guerre, la façon qu’elle a surtout de s’insinuer dans le quotidien des êtres, brouillant les limites entre l’ordre et le chaos, le monstrueux et l’ordinaire. Et le livre, apparaît, à la fin, comme ce qu’il est : un roman nu, poignant, sublime par moments, une déroutante alchimie d’ironie froide et de poésie.


Thomas Regnier
( Mis en ligne le 21/03/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd