L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 septembre 2021
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le temps de l'innocence
Sergio Ferrero   Les Yeux du père
Rivages 2002 /  13.95 € - 91.37 ffr. / 178 pages
ISBN : 2-7436-0961-3

Traduit de l'italien par Danièle Valin
Imprimer

Un vieux palazzo du centre de Turin dans les années trente. Bruno grandit entre l’atelier de son père et la loge du concierge, qui l’aime comme un fils. Sa mère est une femme dure, son père un très bel homme, apprécié de tous. Une profonde complicité unit le père et l’enfant qui découvre un monde paisible : le patient travail de restauration des meubles anciens, le Pô, l’été, la frayeur des premières baignades. Bruno hésite, vacille entre l’enfance et l’adolescence. Mais s'il est à l’abri dans son univers familier, s’il en perçoit avec une sensibilité toute enfantine les plus infimes variations, il ne comprend pas qu’elles sont le signe d'un orage imminent qui, un jour, finit par éclater...

Le monde de Bruno vole en éclats sans que celui-ci comprenne ce qui s’est vraiment passé et sans que personne ne le lui explique. Le cocon protecteur devient solitude et isolement. Et le temps se met à filer, de plus en plus vite. Puis vient la guerre et Bruno part au front. Il lui faudra attendre la fin du conflit pour, de retour dans la ville détruite par les bombardements, découvrir la clef du secret qui a marqué son enfance. Pour lui, comme pour le lecteur, c’est un voile qui se lève : tous les éléments qui jusqu’à présent, étaient restés dans l’ombre, prennent soudain des contours plus précis pour laisser place à l’intrigue qui apparaît dans sa totalité.

Voilà tout l’art de Sergio Ferrero : suggérer au lieu d’expliquer ; laisser deviner en peignant par petites touches sans jamais trop appuyer. Une fusion s’opère entre l’écriture et le regard de l’enfant : engagement politique, désir, séduction, jalousie, considérés du point de vue de l’innocence, se départissent de leur pesanteur de concepts adultes pour une seconde naissance, dans de très belles pages.


Caroline Ferrando-Durfort
( Mis en ligne le 23/04/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd