L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 29 février 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Somnolences
François Dupeyron   Jean qui dort
Fayard 2002 /  12 € - 78.6 ffr. / 160 pages
ISBN : 2213612366
Imprimer

Jean Puyssac, trente cinq ans, se réveille à trois heures du matin sur un lit d’hôpital. C’est la première fois qu’il passe une nuit dans un tel établissement. Il a peur, il ne sait plus ce qu’il fait là, mais l’histoire des heures précédentes se reconstitue. Il est venu avec Monique, sa femme. C’est elle qui l’a forcé. Plus exactement, il n’a pas su refuser. La dépression l’enferme depuis des mois. Les mauvaises récoltes, une vie si dure, si difficile, et Monique toujours là, à qui il n'a jamais pu donner de bonheur. Leur vie inconsistante. Quand Jean a épousé Monique, il a épousé quelques hectares de terre. La vie à la ferme, il pensait que c’était la vie qui lui convenait même si ce n’était pas la ferme de son père. Et puis lui, il ne sombrerait jamais dans l’alcool. Pour ses deux garçons surtout. Alors, rongé par cette vie dure, par Monique et son indifférence, par sa belle-mère cruelle "qui entame sa confiance chaque jour, comme un poison", Jean a accepté d’entrer à l’hôpital, pour essayer de retrouver le sommeil, pour essayer de se retrouver lui-même.

Ceux qui ont vu C’est quoi la vie ?, le film de François Dupeyron, sorti en salles en 1999, reconnaîtront en Jean qui dort une déclinaison littéraire de ce drame agricole. Même milieu socio-professionnel, même dureté, même difficulté de la parole, même présence du désespoir, du suicide. Mais les couleurs de ce roman sont tout autres : les mordorés sont remplacés par la pâleur de l’univers hospitalier, le plateau ardéchois troqué pour une campagne incertaine, moins attirante qu'un causse exalté. La narration est tenue hors de tout repère temporel ou géographique. L’intrigue est ténue, si ténue. Pourtant, Jean qui dort marque le lecteur dès les premières pages.

Le premier roman de François Dupeyron, également réalisateur de Drôle d’endroit pour une rencontre et de La Chambre des officiers, est une réussite. Il est bon d’ailleurs de ne pas trop s’attarder sur l’histoire de Jean qui dort, parce que l’histoire est triste, alors que le roman ne l’est pas. Ce qui saisit le lecteur à mesure qu’il tourne les pages, c’est une incroyable impression de douceur, venue de la narration à la troisième personne qui entraîne, par on ne sait quel tour de force, dans l’esprit tourmenté d’un "je". Le choix de l’imparfait, si l’on excepte le dernier quart du livre où le héros vit à nouveau au présent, ajoute aussi à cette linéarité apaisante. Les dialogues sont omniprésents, le style est simple, simplissime même, mais toujours bien vu comme la description des torpeurs du sommeil forcé, poignante, obsédante... Une histoire qui nous touche au plus profond de l’âme.


Florence Puech
( Mis en ligne le 19/04/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd