L'actualité du livre Samedi 20 avril 2024
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

L'amour en silence
Laurent Mauvignier   Seuls
Les éditions de Minuit 2004 /  13 € - 85.15 ffr. / 171 pages
ISBN : 2-7073-1846-9
FORMAT : 14x18 cm
Imprimer

Pauline revient s’installer chez Tony, le temps de trouver un appartement : avec les souvenirs de leur vie étudiante, les émotions de Tony refont alors surface. Car il attend Pauline depuis toujours mais ne saura jamais lui dire cet amour-là. Rien ne change : pudique et apeuré, il fait encore semblant et elle ne s’aperçoit de rien. Du moins, le feint-elle.

Tony et Pauline sont liés par une vieille amitié et pourtant un monde les sépare, celui du silence, des non-dits, des mots tus. Deux mondes en fait : celui de Tony, amoureux, qui ne parviendra jamais à surpasser sa timidité : «Il a voulu ce bonheur de faire comme si c’était vrai. Il a voulu lutter pour faire taire les ombres qui le ramenaient à lui-même... Il savait bien que ça serait terrible si seulement elle avait deviné tout ça» ; celui de Pauline, qui cherche à préserver une amitié qu’elle idéalise certainement : «Pour moi, c’était la chose la plus importante, la plus belle de ma vie, l’amitié de Tony... Je voudrais parler de ce désespoir, je n’y arrive pas, à en parler, à en sortir, cette déception et moi qui pensais, oh non, Tony, pas toi, pas toi aussi comme les autres, non Tony.»

L’intrigue avance lentement à travers les récits en alternance de deux narrateurs, le père de Tony et le compagnon de Pauline. Extérieurs au drame, ils cherchent à comprendre avec le peu qu’ils savent. Car Seuls parle aussi de l’incommunicabilité entre un père et son fils. Ces discours s’imbriquent remarquablement, l’auteur jouant avec le langage de façon très subtile, pour associer le lecteur à l’analyse. Ainsi, le portrait des deux jeunes non amants maudits se dessine progressivement. Dans une angoisse grandissante, on saisit la sensibilité de chacun, son désespoir, le mutisme des sentiments : seuls, dans leur bulle, jusqu’au dénouement, seuls quand le lien, qui n’a finalement peut-être jamais existé, casse.

Ce récit est celui connu par tous d’une relation d’amitié qui pourrait devenir plus. C’est celui d’un amour étouffé à défaut de trouver les mots justes pour en parler. Par manque de communication, mais aussi par peur de perdre une amitié, cet amour n’émerge pas. Bonheur gâché…


Géraldine Bouchindhomme
( Mis en ligne le 10/03/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd