L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 16 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2019
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Beyrouth au féminin
Imane Humaydane-Younes   Ville à vif
Verticales 2004 /  18 € - 117.9 ffr. / 272 pages
ISBN : 284335112X
FORMAT : 14 x 21 cm

Traduit par Valérie Creusot.
Imprimer

La guerre du Liban a suscité des livres bouleversants : parmi eux, Le Laboureur des eaux, de Hoda Barakat (Actes Sud, 2003), La Porte du Soleil, d'Elias Khoury (Actes Sud, 2003) et, il y a dix ans, Paysage avec palmiers, de Bernard Wallet (Gallimard, 1992). C'est lui, justement, devenu directeur des éditions Verticales, qui publie aujourd'hui Ville à vif. Née en 1956, Imane Humaydane-Younes mène depuis longtemps une étude sociologique sur les disparus de la guerre du Liban. Ville à vif, son premier roman, a été publié en 1997 dans son pays d'origine et salué par l'ensemble de la presse arabe.

Ce texte polyphonique raconte les destins croisés, durant les quinze années de guerre civile au Liban (1976-1991), de quatre femmes habitant le même immeuble, au centre de Beyrouth. Lieu unique, théâtre du désastre, de la solitude, de la mort, l'immeuble qui réunit ces quatre destins est une île au milieu de la tempête. Des familles l'ont habité dans la joie, la paix, la solidarité. Des familles l'ont quitté, poussées par la peur, la mort, la folie. Rester est une manière de résister. Il y a Liliane, la chrétienne, rejetée par son mari musulman. Warda, séparée des siens, qui sombre dans une hébétude mystique. Maha, dont le mari a été tué. Camillia, une Druze frondeuse. Issues de communautés et de religions différentes, elles incarnent ce pays multiple, ce Liban fragile comme leur habitation, criblée de cicatrices et de balles. Elles illustrent quatre attitudes face au drame : le silence, le cri, l'impétuosité et la résignation.

L’écriture fluide varie selon la voix de celle qui raconte : elle s'enflamme dans la passion de Camillia, se perd dans la démence de Warda, se fait confidence chez Maha, s'éloigne avec le désir d'exil de Liliane... Si Imane Humaydane-Younes raconte les nuits où le temps et le café passent avec la même lenteur, la sueur du plaisir et le sang des blessures, l'exil et la nostalgie, l'angoisse et la violence, son roman brille d'abord par ses silences. Alors que, dehors, la ville n'est que fracas, dans cet univers féminin, les combats décisifs sont intimes et les effondrements intérieurs aussi dangereux qu'une bombe. Loin du manifeste pour les femmes arabes, ce livre honore la littérature arabe d'une nouvelle voix féminine qui traduit l'emprise du conflit sur les vies. Voici la vie de femmes arabes, loin des hommes, partis, morts, perdus, des femmes oubliées, malmenées mais terriblement fortes, des héroïnes du quotidien et du réel.


Fabienne Broucaret
( Mis en ligne le 02/04/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd