L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 3 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2021
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Un oui franc et massif pour Jeeves
P-G Wodehouse   Jeeves fait campagne
La Découverte - Culte fictions 2004 /  8.50 € - 55.68 ffr. / 181 pages
ISBN : 2-7071-4347-2
FORMAT : 13x19 cm
Imprimer

C’est à croire que les éditions La Découverte ont entendu le souhait que nous avions formulé, à l’occasion de la sortie de Sonnez donc Jeeves !. Voici, en effet qu’elles publient dans la collection «culte fictions» une nouvelle aventure du légendaire majordome Jeeves, également inédite en français. Espérons que La Découverte a trouvé un intarissable filon… Une fois de plus, l’on ne peut que se réjouir de partager un nouvel épisode de la vie mouvementée du héros de sir Pelham Grenville Wodehouse, américain d’origine anglaise. La traduction d’Anne-Marie Bouloch demeure excellente.

Dans cette aventure parue dans sa version originale en 1953 sous le titre Much Obliged Jeeves, notre très flegmatique et cultivé majordome accompagne son maître Bertie Wooster dans la propriété de tante Dahlia à Market Snodsbury. Dans l’Angleterre de l’ère Attlee, la campagne électorale pour l’élection partielle de son représentant à la chambre des Communes y bat son plein. Est impliqué un vieil ami de Bertie, Harold Winship, communément appelé Ginger, candidat du parti conservateur pour faire plaisir à sa redoutable fiancée, ce redoutable virago de Florence Craye. Cette dernière n’est pas inconnue aux connaisseurs de Jeeves, car il ne s’agit pas moins de l’ancienne fiancée de Bertie. La présence au domaine de tante Dahlia, elle-même très haute en couleurs et à la voix de stentor, d’autres invités plus ou moins sympathiques compliquent encore l’intrigue et créent maints rebondissements, pour notre plus grand plaisir. Les quiproquos, les malentendus, les pataquès, les situations totalement saugrenues s’enchaînent. Seul Jeeves conserve son calme imperturbable, trouvant toujours la citation de circonstance, même quand le registre de son club de majordomes est volé par un ancien confrère qui veut vendre au plus offrant les bonnes pages relatives à Ginger. C’est d’ailleurs par ce confrère indélicat que Bertie apprend enfin comment se prénomme son majordome.

Avec son habituelle virtuosité, Wodehouse érige le nonsense si propre à l’humour britannique au rang de chef d’œuvre. Au demeurant rien de vulgaire dans cet humour. Le ressort du comique est au contraire intellectuel, sans être abscons. Ce livre fera rire et enchantera tous les âges. A nouveau, espérons que d’autres aventures inédites de Jeeves suivront…


Claire Laux
( Mis en ligne le 21/06/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Sonnez donc Jeeves !
       de P-G Wodehouse
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd